Aleteia

Des artistes contemporains volent au secours de Saint-Germain-des-Prés

© By Dutourdumonde Photography | Shutterstock
Partager
Commenter

La maison Christie’s organise une vente caritative de 78 œuvres d’art ce soir à partir de 19h. L’intégralité des fonds récoltés ira à la réfection de l’église Saint-Germain-des-Prés, à Paris.

Il est des églises où la grande histoire rencontre l’autre, la plus humble, celle des habitants et paroissiens qui ont su y trouver réconfort ou, tout simplement, un peu de sérénité dans des moments de doute et d’agitation. Saint-Germain-des-Prés en fait partie. Fondée vers 543 sous le règne de Childebert – fils de Clovis – l’église Saint-Germain-des-Prés est un témoin vivant de l’histoire du quartier.

80 œuvres d’art à vendre

Mais quinze siècles d’existence laissent des traces. Altérés par l’humidité, des peintures, vitraux et chapiteaux nécessitent une intervention urgente. Près de 80 œuvres d’art seront vendues ce soir lors d’une vente caritatives organisée par Christie’s. Les fonds récoltés serviront intégralement à rénover l’église.

« Alors qu’il était encore curé de la paroisse, j’ai croisé par hasard Mgr Benoist de Sinety qui m’a annoncé avoir besoin de six millions d’euros », se souvient Alexandra de Léal, paroissienne, commissaire d’exposition et déléguée générale de la vente. « Ne vous en faites-pas, je suis votre homme !, lui a-t-elle répondu sans hésiter. De par mon métier j’étais sensibilisée à l’art c’est donc assez naturellement que m’est venue l’idée d’une vente aux enchères. »

Des artistes de renom

Si les débuts ont été difficiles, sa rencontre avec Daniel Moquay, responsable des Archives Yves Klein, a donné un véritable coup d’accélérateur. « Il a été un moteur dans cette aventure », insiste-t-elle. Son « carnet d’adresses » a notamment permis de trouver de généreux mécènes qui ont accepté de faire dons de certaines de leurs œuvres signées Anish Kapoor, Andres Serrano, Josef Albers ou encore Sempé. Évoquant à plusieurs reprises les miracles qui ont jalonné ce projet, Alexandra de Léal est heureuse. « Aux moments les plus durs j’ai été touchée par la générosité des gens. Une de mes amies est la descendante de Paul Signac. Elle m’a donné deux de ses aquarelles ».

Au total, les travaux de rénovation sont estimés à un peu plus de six millions d’euros. « Nous espérons que la vente rapporte un peu plus d’un million d’euros », détaille Alexandra de Léal. Le produit de cette vente sera reversé au Fonds de dotation pour le rayonnement de l’église Saint-Germain-des-Prés. La mairie de Paris devrait quant à elle verser un million d’euros. « Cette aventure est avant tout celle d’un quartier et cette église fait partie de notre vie à tous. À chacun de s’investir selon ses talents et ses capacités pour préserver ce si beau patrimoine ».

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]