Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

La Nuit du bien commun, une initiative pour pitcher son asso et lever des dons

NUIT BIEN COMMUN
La Nuit du Bien Commun
Partager

Ce 27 novembre aura lieu la première « Nuit du bien commun », soirée caritative qui a pour objectif d’aider des « projets associatifs exceptionnels ».

Au théâtre Mogador, dans le IXe arrondissement de Paris, quinze jeunes associations innovantes, parmi lesquelles Enfants du Mékong, Espérance banlieues, Lazare, Joker, l’Institut libre de journalisme, tenteront d’obtenir le plus de fonds possibles. Derrière cette initiative, trois entrepreneurs : Pierre-Édouard Sterin, Thibault Farrenq et Stanislas Billot de Lochner.

Une cinquantaine d’associations sur la ligne de départ

« L’objectif est de promouvoir des projets qui défendent le bien commun », nous explique Stanislas Billot de Lochner. Au départ, plus de 50 associations étaient dans les starting-blocks. 25 ont été pré-sélectionnées, avant qu’un jury composé de douze entrepreneurs, dont Charles Beigbeder ou Isabelle de Kerviler, ne les fassent passer un oral. « Leurs besoins, leur fonctionnement ainsi que la manière dont elles se projettent à long terme » ont été examinées confie Stanislas Billot de Lochner. 800 donateurs, dont 200 se sont engagés à donner plus de 500 euros, sont déjà inscrits, mais l’organisation en attend 1 000. « Certains donneront des milliers d’euros et d’autres quelques dizaines » précise Stanislas Billot de Lochner. Pour recevoir des dons, les associations devront chacune passer un oral devant le public. 

La soirée, dont l’organisation a pris un an, a été intégralement financée par les douze membres du jury, présentés sur le site de l’événement. Les équipes sont intégralement bénévoles, de sorte que « chaque euro reçu ira directement aux associations », d’après Stanislas Billot de Lochner.

https://www.facebook.com/lanuitdubiencommun/posts/161526311121387