Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le gouvernement va créer un « Loto du patrimoine »

ABBATIALE SAINT-OUEN
Abbatiale Saint-Ouen vue depuis la cathédrale Notre-Dame de Rouen
Partager

L’idée était dans les cartons depuis plusieurs décennies. Les recettes de ce tirage spécial seront affectées à un nouveau fonds baptisé "Patrimoine en péril".

Jouer au loto pour financer l’entretien et la restauration des monuments en péril, c’est pour bientôt. La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a annoncé vendredi que le gouvernement allait prochainement créer un « Loto du patrimoine ». Concrètement, la Française des jeux organiserait, vraisemblablement la veille des Journées européennes du patrimoine qui ont lieu le troisième week-end de septembre chaque année, un tirage spécial dont les recettes seraient versées dans un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ». Ce fonds serait dans le giron de la Fondation du patrimoine, organisme para-public qui œuvre déjà à la sauvegarde du patrimoine non protégé en France et dont les revenus, issus des successions en déshérence, sont gravement menacés depuis plusieurs années.

Le gouvernement envisage également de mettre en place un nouveau jeu de grattage pour abonder ce fonds. Les recettes pourraient au total atteindre les vingt millions d’euros. Ce Loto du patrimoine, réclamé de longue date par les associations de défense ou de promotion du patrimoine, devrait voir le jour à la faveur du projet de loi de finances rectificative pour 2017. Ce nouveau fonds est appelé à financer des restaurations concernant des édifices aussi bien protégés que non protégés. Un fonds spécifique de 15 millions d’euros sera également créé dès 2018 pour les petites communes, pour les aider à restaurer le patrimoine fragilisé qu’elles abritent.

2 000 édifices sont en état de péril

Cette annonce de loto du patrimoine intervient plusieurs semaines après que Stéphane Bern s’est vu confier une mission sur le recensement du patrimoine en péril. Le ministère de la Culture estime qu’un quart des monuments protégés sont jugés en mauvais état et que 5% d’entre eux, soit environ 2 000 édifices sont en état de péril. Un dispositif semblable de cagnotte reversée afin d’entretenir le patrimoine existe dans de nombreux pays européens à l’instar de l’Allemagne de l’Italie et du Royaume-Uni. Ainsi en Grande-Bretagne, l’Heritage Lottery Fund permet de collecter 427 millions d’euros par an.

La mesure a semble-t-il été bien accueillie par les élus, souvent en première ligne pour imaginer des solutions de financement afin d’entretenir le patrimoine des collectivités. À commencer par celui qui en est le principal promoteur depuis des années, le maire de Versailles, François de Mazières :

Les associations du patrimoine ont également salué l’annonce de la ministre.

https://twitter.com/isabelle_jouve/status/931480598983725057

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]