Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ploërmel : le pape va devoir se séparer de sa croix

STATUE JOHN PAUL II
Cyril BADET I CIRIC
La sculpture en bronze représentant Jean Paul II. Œuvre de l'artiste Zurab Tsereteli, offerte à la ville de Ploërmel dans le Morbihan.
Partager

Le Conseil d’État a tranché. D’ici à six mois, la commune de Ploërmel (Morbihan) va devoir retirer la croix magistrale qui surplombe une statue du pape Jean Paul II trônant sur une place de la ville.

La plus haute des juridictions de l’ordre administratif a confirmé mercredi 25 octobre sa décision prise en première instance. Elle met ainsi un terme à une intense bataille judiciaire longue de onze ans.

Le Conseil d’État a expliqué son choix par sa volonté de faire respecter la loi de séparation des Églises et de l’État. « Dès lors que la croix constitue un signe ou un emblème religieux au sens de l’article 28 de la loi du 9 décembre 1905 et que son installation par la commune n’entre dans aucune des exceptions ménagées par cet article, sa présence dans un emplacement public est contraire à cette loi », a détaillé le Conseil d’État. En revanche, l’arche située en dessous et abritant la statue du pape Jean Paul II « ne saurait, par elle-même, être regardée comme un signe ou emblème religieux ».

Le monument, cadeau de l’artiste russe Zurab Tsereteli à la municipalité de Ploërmel, s’élève sur près de huit mètres. Il a été érigé en 2006. Il reste que depuis son arrivée dans la ville, la croix déchaîne les passions et cristallise les débats entre défenseurs et opposants. C’est d’ailleurs à l’initiative de deux habitants et de la Fédération morbihannaise de la libre-pensée, qui réclamaient de la faire retirer, que la justice avait fini par se saisir de ce dossier.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]