Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rescapée d’un grave cancer, elle devient infirmière dans l’hôpital où elle fut soignée

MONTANA BROWN
Montana BrowN.
Partager

Motana Brown, une Américaine de 24 ans, exerce depuis quelques semaines la profession d’infirmière au sein même de l’hôpital où elle fut guérie du grave cancer dont elle souffrait.

Motana n’avait que 2 ans quand on lui a diagnostiqué un rhabdomyosarcome, une forme de tumeur qui prend naissance dans les cellules musculaires et qui affecte le plus souvent de jeunes patients. Elle a alors suivi un traitement chimiothérapique à l’Aflac, un établissement hospitalier d’Atlanta.

Entrée en rémission, Motana a pourtant fait une rechute à l’âge de 15 ans qui a nécessité une nouvelle hospitalisation. Un pan de sa vie particulièrement douloureux à surmonter et qui l’a notamment contrainte à mettre en parenthèse sa carrière naissante de pom-pom girl.

Une expérience bénéfique pour tous les patients

C’est de longues années après son premier passage à l’hôpital, que l’idée d’intégrer le personnel médical de l’Aflac a jailli de son esprit.  « Vers 10 ou 11 ans, j’ai commencé à réfléchir à ce que je voudrais faire lorsque je serai plus grande », a-t-elle confié avant d’ajouter : « J’ai voulu utiliser mon histoire personnelle pour aider les personnes malades en leur apportant mon soutien ».

Ses études achevées, Motana Brown est donc devenue infirmière en oncologie pédiatrique. « Elle a été diplômée à l’université d’Augusta en 2016 », précise Caroline Rooke, la responsable des infirmières de l’Aflac d’Atlanta. Et selon cette dernière, le passé d’ancienne patiente de Motana reste un atout inestimable pour l’exercice quotidien de ses fonctions : « En l’embauchant, nous savions que son expérience serait bénéfique à nos patients actuels ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]