Aleteia

« San Lorenzo » : une chanson de Michel Sardou pour le pape François

CITIZENSIDE I LUDOVIC BOULNOIS I Citizenside
Partager
Commenter

Pour la dernière tournée de concerts de sa carrière, le chanteur français de 70 ans sort un album le 20 octobre prochain, "Le Choix du fou", où il consacre une chanson au pape François et son origine argentine.

Michel Sardou s’était déjà inspiré de l’apôtre Pierre, premier pape de l’Église, pour écrire une chanson. C’est au tour de François. La chanson qu’il lui adresse dans son dernier album s’intitule « San Lorenzo », mentionne le journal Le Point, en référence au club de football de Buenos Aires. Le ton n’est ni religieux, ni délibérément confessionnel, il rend davantage hommage à la figure très appréciée du Pape et à la vivacité de son pays d’origine.

« François à genoux prie pour nous »

Les paroles retracent le parcours d’un homme, parti de son pays pour porter la responsabilité spirituelle de l’Église catholique, à l’accent mélancolique mais également plein d’admiration. Le tout porté par les mélodies du tango et le son singulier du bandonéon, typique de la sensibilité argentine. « Je suis de San Lorenzo / Et encore / Et encore / Les cris d’allégresse de ma jeunesse / Me déchirent le coeur », « Tous ces tangos jamais dansés / Et ce ballon qui rebondit / Ces gens qui courent après la vie ». Sardou semble s’identifier à l’apparente solitude du Pape, ou projeter son propre sentiment, probablement à cause de son départ prochain de la scène. Pour autant, la chanson n’est pas de lui, il l’a choisie parmi toutes celles qui lui ont été proposées pour composer l’album.

Vers la fin de la chanson, la foi est plus présente :

« Et il lui reste que la prière / Et dans cette obscurité neutre / François à genoux prie pour nous ».

Il est touchant d’entendre ces mots de la bouche du chanteur à succès des « Lacs du Connemara », qui n’a pas peur de rendre hommage à l’homme d’Église.

La dernière danse

La chanson a déjà été saluée par le public à l’occasion d’un tour des festivals cet été, suscitant de nombreux applaudissements. Ce n’est pas la première fois que Michel Sardou affiche publiquement son respect de la religion catholique. À l’occasion du débat sur la laïcité et la remise en cause des crèches de Noël dans l’espace public en 2014, il s’était exprimé en faveur de leur présence. Sa tournée ultime, appelée « La Dernière danse », durera jusqu’en mars 2018. Peut-être a-t-il prévu un passage au Vatican hors de ses dates françaises, pour chanter devant le Pape, avant de faire ses adieux au public ?

Tags:
musique
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]