Aleteia

6 façons simples d’initier les enfants à l’écologie

© Ksenia Makagonova / Unsplash
Partager
Commenter

Bien plus préoccupés par l’avenir de notre planète que les générations précédentes, les parents d’aujourd’hui sont soucieux d’apprendre à leurs descendants de nouvelles habitudes de vie. Avec quelques gestes simples au quotidien, l’enfant peut avoir de bons réflexes et développer un intérêt profond pour l’écologie. Suivez 6 pistes pour sensibiliser les enfants au respect de l’environnement.

L’écologie n’est plus une préoccupation marginale, c’est un enjeu commun où chacun se sent impliqué, peu importe son âge. Dès les premières années, les enfants cultivent une certaine curiosité et ne demandent qu’à être encouragés vers une autre vision de la planète, en aiguisant leurs sens ou en les stimulant sans en avoir l’air. Ainsi, à l’école, de nombreuses initiatives fleurissent pour interpeller les petits et les grands.  Souvent sensibles à la nature et aux animaux, les enfants peuvent facilement prendre de bonnes habitudes. À condition de les éduquer dans ce sens à la maison également ! Suivez 6 façons simples d’apprendre à un enfant à respecter l’environnement pour lui inculquer les bons gestes.

1. L’inciter à entrer en contact avec la nature

Toucher la terre, ramasser les feuilles mortes ou tremper les pieds dans une rivière, un enfant a besoin de sensations pour s’approprier son environnement. En entrant en contact avec la nature, il découvre aussi de nouvelles choses. Il explore, comprend et apprend. En prenant le temps d’observer et mettre ses sens en éveil, en regardant les premiers bourgeons, en s’attardant sur un nid dans les branches, en regardant un arbre fleurir au printemps pour laisser place à des fruits en été ou en ramassant les feuilles mortes en automne, l’enfant intègre peu à peu la fragilité de la nature.

2. Faire prendre de bonnes habitudes aux enfants

Même s’ils sont tout petits, les enfants sont réceptifs aux rituels. En leur montrant l’exemple, ils prennent facilement de bonnes habitudes. Couper l’eau quand on ne s’en sert pas, éteindre la lumière où l’on n’est pas, limiter le gaspillage inutile, marcher un peu au lieu de prendre la voiture, etc. Autant de petits réflexes du quotidien qui peuvent devenir naturels pour un enfant et pour la nouvelle génération.

3. Apporter un autre regard sur la nourriture

De plus en plus impliqués dans les repas, les enfants peuvent être très jeunes sensibilisés à la notion de manger les fruits et légumes de saison ou à l’importance de manger des productions locales. Dans les écoles, des petits potagers se mettent en place pour apprendre aux élèves à cultiver, à prendre le temps de voir pousser, à reconnaître les légumes d’hiver et ceux d’été. Dès 4 ou 5 ans, ils sont aptes à intégrer la distance et donc le fait de manger une fraise du jardin ou importée en avion d’un pays lointain.

4. Apprendre aux enfants à gérer les déchets

Enjeu important dans l’écologie, la gestion des déchets est un vaste domaine. Dans un premier temps, l’enfant peut prendre le réflexe de jeter ses papiers, ses pots de yaourts ou ses restes de fruits dans différentes poubelles (aux couleurs variées pour simplifier la reconnaissance visuelle). Vous pouvez aussi lui faire comprendre le recyclage de certains déchets dans le but de limiter la consommation de la maison. À partir d’un certain âge (vers 6/7 ans), des activités manuelles avec l’idée de créer de petits objets peuvent être mises en place pour rendre le recyclage ludique.

5. Repenser la notion de respect

Le respect de la planète est une notion un peu abstraite pour les enfants. Avant de lui apprendre des notions à grande échelle, il est conseillé de prendre des exemples proches de lui, qui le concernent. Rappelez-lui l’importance de prendre soin de la faune et de la flore en lui expliquant leur impact direct sur la vie des uns ou des autres. Quand il se promène dans un parc ou une forêt, il peut être sensibilisé à l’importance de ne pas écraser les fleurs car elles permettent aux abeilles de butiner ou de laisser tranquille les insectes qui feront un bon repas aux oiseaux.

6. S’appuyer sur les livres pour illustrer certaines idées

Peu importe l’âge, les auteurs de livres jeunesse rivalisent d’imagination pour sensibiliser les enfants au monde qui les entoure. Pour les tout-petits, des histoires d’animaux, des imagiers de la nature ou des livres à toucher sont une façon de les intéresser peu à peu.

La collection « Les Tout-Carton » (éditions Gründ) plonge les enfants dans l’univers d’un petit hibou ou d’une petite coccinelle pour découvrir leur vie.

Un peu plus grand, la collection « Mes p’tites questions » (éditions Milan) sur « L’écologie » répond à beaucoup de questions en se mettant à la place des enfants.

Certains albums, à l’image des livres d’Émilie Vast (éditions MeMo) éveillent la curiosité par des illustrations du monde animal et végétal minimalistes.

Pour ceux qui aiment agir, expérimenter pour comprendre « 23 trucs trop rigolos à faire pour devenir un éco-héros » (éditions Rustica) propose plein d’idées aux enfants de 9-12 ans pour approcher l’écologie (construire un hôtel à insectes, planter un arbre, recycler des vêtements, etc.).

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]