Aleteia

@Pontifex a franchi le cap des 40 millions de followers

Partager
Commenter

En un an, les comptes Twitter du Saint-Père ont gagné plus de neuf millions de followers. Un nombre qui révèle une attention accrue du grand public pour ses pensées et ses réflexions non protocolaires.

Le Twitter du pape François @Pontifex, décliné en neuf comptes et autant de langues, a franchi le cap des 40 millions d’abonnés cette semaine. Le souverain pontife bénéficie également d’une belle audience sur Instagram où son @Franciscus approche des cinq millions d’abonnés, a annoncé le secrétariat pour la communication qui coordonne les deux comptes avec la secrétairerie d’État. Sur Twitter, la langue la plus suivie est l’espagnol, sa langue natale, avec 14,6 millions d’abonnés, juste devant l’anglais, qui compte 14 millions d’abonnés. Quant à la version française, le compte est suivi par 946 000 personnes, et pourrait donc franchir le cap du million d’abonnés dans les prochaines semaines.

@Pontifex a été ouvert 12 décembre 2012 à la demande du pape Benoît XVI et a rapidement été suivi par des millions d’internautes du monde entier. Cinq ans plus tard, le nombre des followers s’accélère encore. Ces douze derniers mois, ce sont neuf millions de personnes supplémentaires qui se sont mis à suivre les « gazouillis » de l’évêque de Rome. Des chiffres révélateurs selon le Vatican qui se réjouit de cette « attention constante des gens – des gens ordinaires, chrétiens et non, des dirigeants politiques, d’autres représentants de la culture – pour les tweets du Saint-Père ».

Chaque jour, à travers ses tweets, le Pape offre des pensées spirituelles ou des réflexions liées à l’actualité internationale. Selon la récente étude « Twiplomacy 2017 » le pape François s’est hissé à la première place des leaders politiques mondiaux sur Twitter. Lancé il y a seulement un an et demi, le compte Instagram de l’évêque de Rome a moins d’audience. Mais il touche un public plus jeune – les 25-34 ans — et bénéficie d’un suivi particulièrement important aux États-Unis et au Brésil.

EN: As missionaries of hope, may we rejoice in God’s saving power, never lose heart, and help others to look to the future with confidence. PT: Como missionários de esperança, alegremo-nos no poder salvador de Deus, não desanimemos e ajudemos os outros a olhar para o futuro com confiança. ES: Como misioneros de esperanza, alegrémonos del poder salvador de Dios, no nos desanimemos nunca, y ayudemos a los demás a mirar el futuro con confianza. IT: Come missionari di speranza, rallegriamoci nel potere salvatore di Dio, non perdiamoci d’animo e aiutiamo gli altri a guardare il futuro con fiducia. FR: Comme missionnaires de l'espérance, réjouissons-nous dans la puissance salvatrice de Dieu, ne perdons pas cœur et aidons les autres à regarder l'avenir avec confiance.

A post shared by Pope Francis (@franciscus) on

Un soin personnel

Le Pape, qui n’est pas un grand féru des nouvelles technologies, est néanmoins conscient de la portée des réseaux sociaux dans la vie des personnes, surtout chez les jeunes et prend donc « grand soin » des profils enregistrés sur ses comptes, confirme Mgr Dario Edoardo Viganò, préfet du secrétariat du Vatican pour la communication, sur les antennes de Radio Vatican en italien. Au point de contrôler personnellement et minutieusement tous les tweets avant qu’ils soient postés. Ce même soin, ajoute-t-il, qu’il met dans toutes ses relations avec autrui, de visu ou par lettre, jusqu’à se faire appeler « grand-père » pour mieux réchauffer les cœurs. Grâce aux réseaux sociaux, il est certain que le témoignage chrétien peut, comme il le souhaite, atteindre les périphéries de l’existence.

En 2016, pour les 50 ans de la Journée mondiale des communications, le Saint-Père a répondu à la requête des « habitants de la communauté digitale » en leur envoyant sa première bénédiction. Il avait écrit et signé de sa main : « À toi, qui de la grande communauté digitale, me demande bénédictions et prières, je veux dire : tu seras le don précieux de ma prière au Père. Et toi, n’oublie pas de prier pour moi et pour mon service d’Évangile et de Miséricorde ».

Lire aussi : Le Pape des twittos
Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]