Aleteia

Pakistan : un jeune chrétien assassiné par des policiers

© AP Photo I Shakil Adil)
Partager
Commenter

Selon l'agence Fides, un jeune chrétien a été roué de coups et torturé à mort par six agents de police au Pakistan.

La mort d’Arslan Masih, un lycéen chrétien de 17 ans, est survenue ces derniers jours selon maître Sardar Mushtaq Gill, l’avocat de la famille. « La famille du jeune a porté plainte suite à l’homicide mais la reconstruction des faits semble ô combien difficile en ce que la police est réticente à entreprendre des actions légales à l’encontre des agents qui ont frappé à mort Arslan Masih », déplore-t-il auprès de l’Agence Fides.

Trouvé mort devant son lycée

Deux versions cohabitent. Selon la première, un litige aurait eu lieu entre Arslan Masih et les enfants d’un policier. Par vengeance, six agents seraient venus dans le lycée public fréquenté par le jeune homme, dans les environs de Sheikhupura au Pendjab, et ils l’auraient roué de coups jusqu’à ce qu’il meurt. Une seconde version avance qu’Arslan Masih ne se serait pas arrêté à un barrage. La police l’aurait alors suivi avant de le brutaliser et de finalement abandonner son cadavre devant son lycée.

Afin de se défendre, l’un des policiers accuse le jeune homme d’avoir abusé sexuellement de son fils. La famille d’Arslan Masih nie évidemment cette version des faits. « Nous condamnons fermement cette brutalité de la police du Pendjab qui tue les chrétiens innocents en comptant sur le fait que les chrétiens, les plus faibles de la société, ne pourront rien faire et que la violence en question demeurera impunie », a déclaré maître Sardar Mushtaq Gill à Fides avant de réclamer « justice ». Si les chrétiens sont régulièrement l’objet de menaces et de tortures au Pakistan, il est rare que les forces de police soient impliquées.

Partager
Commenter
Tags:
pakistan
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]