Aleteia

Pape François : « Jésus-Christ est la plus grande grâce de notre vie »

© Antoine Mekary | ALETEIA
Audience générale du 23 août.
Partager
Commenter

Après une pause due à l’actualité en Afrique, le pape François a repris son cycle de catéchèse sur l’espérance chrétienne dans son audience générale du 23 août 2017, dans la salle Paul VI au Vatican.

En dépit des épreuves de ce monde, le souverain pontife désire que les chrétiens fixent leurs yeux sur l’horizon du Ciel. Le Pape a axé sa catéchèse sur la nouveauté de l’espérance chrétienne, en commentant le livre de l’Apocalypse, et notamment la phrase : « Voici que je fais toutes choses nouvelles » (Ap 21, 5-7).

« L’espérance chrétienne est basée sur la foi que Dieu crée toujours de la nouveauté dans la vie de l’homme », a expliqué l’évêque de Rome, qui estime que le chrétien ne chemine pas « avec le regard tourné vers le bas, sans lever les yeux vers l’horizon ». Car, affirme le pape François, « l’horizon ultime du chemin du croyant » est la Jérusalem céleste, qui sera semblable à une « immense tente » où Dieu aura une « tendresse infinie » comme un père qui accueille ses fils qui ont tant souffert.

Un Père qui pleure avec nous

Faisant référence aux victimes de Barcelone et au Congo, le souverain pontife explique : « Nous avons un Père qui pleure avec nous. […]. Ceci est la grande espérance chrétienne ». La mort et la haine ne sont pas les « dernières paroles prononcées dans la parabole de l’existence humaine ». « Suis-je une personne de printemps, qui attend des fleurs ou des fruits, ou d’automne ? », telles ces « faces de piment au vinaigre » qui vivent en se plaignant, a questionné le Pape, renvoyant chacun des fidèles à sa conscience « Le futur ne nous appartient pas, mais nous savons que Jésus-Christ est la plus grande grâce de notre vie : c’est l’étreinte de Dieu qui nous attend à la fin, et qui nous accompagne et nous console sur le chemin », a-t-il conclu.

Il s’agit de sa 30e catéchèse sur le thème de l’espérance chrétienne, pour continuer à « croire, toujours et malgré tout ». Démarré le 4 janvier dernier, le Pape a, durant ce cycle, déjà évoqué des sujets aussi divers que « l’espérance faite femme », »les vraies et fausses espérances », « l’amour hypocrite et l’amour vrai », ou encore « jamais seuls ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]