Aleteia

En 34 ans, un facteur a sauvé plus de 2 700 vies

Partager
Commenter

Marcos Perez, facteur dans le Texas, donne son sang toutes les deux semaines depuis 34 ans. Une pratique qui a permis de sauver de nombreuses vies.

Facteur dans l’État du Texas, Marcos Perez passe deux heures toutes les deux semaines à donner son sang au South Texas Blood & Tissue Center (STBTC), depuis 34 ans. Il fait exclusivement des dons de plaquettes sanguines, petites cellules sans noyau qui jouent un rôle important dans la coagulation sanguine, ce qui lui permet d’en faire plus souvent que s’il donnait du sang entier ou des globules rouges, nous apprend la web TV texane KSDK, qui relate l’histoire. Perez est la quatrième personne dans le sud du Texas à dépasser les 100 gallons de sang (379 litres) offerts, permettant ainsi de sauver des milliers de vies.

« Ils pourraient vivre une journée supplémentaire, un an, un mois, qui sait. Peut-être qu’ils vivront pour toujours », explique le Texan à propos des bénéficiaires de ses dons. Le facteur de 57 ans renchérit : « Ça ne me coûte pas un centime, seulement du temps ». Une vraie aubaine pour le STBTC, qui voit souvent diminuer les dons de sang pendant l’été. Pour Roger Ruiz, spécialiste des communications d’entreprise pour le centre, « M. Perez est comme un All Star pour la communauté de sang ici dans le sud du Texas ». Pour lui, le facteur a « probablement sauvé des patients qui ont subi des traitements contre le cancer, qui ont été victimes d’accidents de voiture ou atteints de troubles sanguins ».

« Il m’a sauvé la vie »

KSDK nous apprend aussi que Pérez a une excellente raison de faire tout cela. Le Texan est né prématuré et ne doit sa survie qu’à une transfusion sanguine. « Quand je grandissais, mon père m’a dit qu’un ami à lui avait donné son sang pour moi. […] Il s’appelait M. Aguilar. Il a pris le temps de faire un don, alors il m’a sauvé la vie », explique-t-il plein d’émotions à KSDK. Il reste depuis en contact avec celui à qui il doit la vie. Mieux, Aguilar l’a épaulé lors de difficultés, comme après le décès de son père en 2016, où il l’a aidé à combler un vide.

Avec son centième gallon, Perez s’approche de Ron White, donneur O négatif, universel qui a donné dans le même centre 115 gallons de sang et dont chaque don peut sauver trois vies. Le STBTC raconte : « Ron a commencé à donner après avoir vu son oncle donner du sang quand il était enfant. Depuis, il a voulu aider les autres comme son lui. En tant que donateur de 115 gallons, Ron a sauvé la vie de plus de 2 700 patients ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]