Aleteia

Relation père/fils : mon père, ce héros ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

Chers pères, vivez de telle manière que quand votre fils pense à la loyauté, à l'honnêteté, à l'intégrité, à la justice, au respect, au travail, à la fidélité, au service et à la charité, c'est à vous qu'il pense sans hésiter !

Même si la société occidentale a donné plus d’importance à la figure maternelle, la figure paternelle est tout aussi importante dans la vie des enfants, car le père joue un rôle unique, intransmissible, irremplaçable et fondamental dans leur développement émotionnel, psychologique et social.

Papa, quand je serai grand, je veux être comme toi

Les enfants qui ont la chance de grandir en pouvant compter sur la présence physique et émotionnelle de leurs parents, surtout dans les moments clés de leur développement, montrent plus de tolérance à la frustration, une plus grande estime d’eux-même, un meilleur self-control et une plus grande confiance en eux. Le père doit non seulement être présent, mais il doit aussi impérativement créer des liens affectifs solides avec son enfant. En d’autres termes, il doit être actif et toujours à l’écoute des besoins de son enfant. Parfois il devra satisfaire ses besoins ou lui donner les outils pour qu’il trouve seul les solutions. D’autres fois, il devra simplement le consoler et lui donner une petite tape dans le dos, geste qui a pour message caché « tout ira bien car je suis avec toi » et qui lui apporte de la sécurité.

Le développement d’une relation positive avec son père aidera l’enfant à devenir un adulte sûr de lui et serein. Le sentiment que ressent un enfant qui peut compter sur le soutien de son père est tout simplement indescriptible. Tout enfant mérite de se sentir désiré et accepté par son père, et pas uniquement par sa mère. L’acceptation émane de la volonté, et le désir, du sentiment. Si un enfant se sent rejeté, son évolution pourrait en être affectée. Et ce ne sera pas tant parce qu’il n’a pas été désiré, mais bien parce qu’il n’a pas été accepté. Pour qu’un enfant ait un développement personnel et social sain, il est important que son père accepte à la fois sa paternité et son enfant.

Voici certaines attitudes d’acceptation et de rejet :

–  Le père autoritaire et tyrannique qui rejette son fils : le message qu’il lui envoie est de ne pas le déranger ou qu’il aurait préféré qu’il ne soit pas né.

– Le père qui rejette son enfant peut aussi être indulgent, indifférent, ou se comporter comme s’il était le « collègue » de son fils. Le message que l’enfant reçoit est qu’il est seul et loin d’être une priorité.

–  Le père autoritaire et perfectionniste qui rejette son enfant : le message qu’il envoie à son fils est qu’il doit rentrer dans un moule et être comme lui. L’enfant a l’impression que l’amour vient avec des conditions.

– Il y a aussi le père indulgent et narcissique qui surprotège et idolâtre son enfant. Le message qu’il envoie à son fils est qu’il est unique, qu’il est son idole. L’enfant développera une estime de lui fragile, sans bases solides, bien que cela puisse paraître être le contraire.

La parole convainc mais l’exemple entraîne

Ce que les enfants observent le plus, c’est la façon dont leurs parents travaillent. En d’autres termes, le père leur apprend la vertu et la valeur humaine du travail. Un père de famille doit mettre beaucoup de cœur à réaliser correctement ce qu’il entreprend. La façon dont il travaille lui donne ou lui enlève du prestige aux yeux de ses enfants, obtenant ainsi leur admiration et leur respect. Ou tout le contraire.

De plus, sa philosophie du travail, la façon dont il met de l’amour et du cœur à ce qu’il fait, et sa dignité et son courage sont autant de piliers pour exercer son autorité paternelle. Les enfants sont intelligents et si l’image qu’ils perçoivent du travail de leur père est négative, que ce soit lors des conversations familiales ou dans les faits, les conséquences sur leur éducation pourraient être nocives.

Il en ira de même si l’enfant se rend compte que ce qu’il entend ne coïncide pas avec ce qu’il voit. L’incohérence fait disparaître l’autorité et sans autorité, c’est difficile d’éprouver de l’admiration, et donc du respect. Rien ne donne plus de forces à un enfant que de se savoir aimé, accepté et protégé par l’homme qu’il admire le plus, son super héros : son papa. Ce sentiment de protection le fait avancer dans la vie avec certitude et assurance.

Dans le cas particulier de la relation père-fille, si la petite fille s’est sentie abandonnée par son père, elle aura des difficultés à choisir plus tard un partenaire car elle cherchera inconsciemment à remplir le vide laissé par son père. Par conséquent, au lieu de chercher un compagnon de vie avec qui partager son quotidien, elle fera en sorte de trouver chez son conjoint un père qui la protège. C’est très dangereux et ce sera difficile pour elle de construire des relations amoureuses stables.

Chères mamans, nous devons donc laisser les papas exercer leur rôle de père et d’époux à part entière. Il est important que la mère laisse de la place au père et n’interfère pas dans la relation qu’il a avec les enfants, même si elle a l’impression qu’elle « le ferait mieux que lui ». Le rôle du père dans la vie de son fils ou de sa fille est irremplaçable !

> Cet article est une traduction de la version espagnole d’Aleteia

Tags:
enfant
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]