Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Un inédit de Tolkien publié un siècle après son écriture

BEREN LUTHIEN
Alan Lee
Partager

Avant de s'atteler à la grande saga du "Seigneur des Anneaux", le grand romancier catholique avait écrit "Beren et Luthien", une histoire d'amour qui sort pour la première fois en librairie en 2017.

C’est une tombe discrète, mais toujours fleurie, du cimetière de Wolvercote, dans la banlieue d’Oxford. Sur la pierre sont gravés les « Beren » et « Luthien », accolés au nom des époux qui furent marié 55 ans : Edith Mary Tolkien Luthien 1889 – 1971 ; John Ronald Reuel Tolkien Beren 1892 – 1973. Les deux personnages, Luthien et Reuel ont été imaginé par Tolkien en 1917, alors qu’il revenait des tranchées de la Somme, une expérience qui l’a durablement traumatisé, et qui ressort dans ses œuvres.

L’amour d’un homme et d’une elfe

L’histoire d’amour de John Ronald Reuel et d’Edith Mary n’a pas besoin d’être romancée. Lorsqu’ils se rencontrent en 1905, tous deux sont orphelins, lui catholique, elle anglicane, et ils se lient d’amitié. Ils veulent se marier dès 1909, alors que lui n’a que 17 ans et elle 20, mais le tuteur de Tolkien, le père Francis Morgan, craint pour l’avenir du garçon et s’y oppose. Ils sont séparés, mais quand il atteint 21 ans, la majorité, rien ne peut s’opposer à ce qu’il revoit Edith, qu’il n’a pas oubliée. Ils se marient en mars 1916, et dès le mois de juin, Tolkien est envoyé au front, parmi les fusiliers du Lancashire. Il revient lors d’une permission, profondément marqué par la violence des combats de la Somme. Son épouse l’emmène dans la nature, et il s’ensuit une scène qui inspira Tolkien, et qu’il raconte dans une lettre : « Le cerfeuil croissait en fleurs au point de transformer ce sous-bois en mer blanche ». Dans ce cadre idyllique, Edith Tolkien se met subitement à danser pour son mari. C’est ainsi que Beren rencontre Luthien dans le conte : dansant au son de la harpe, sous les arbres d’une forêt elfique. Edith, comme Luthien, a « la peau blanche, les cheveux noirs de jais, les yeux brillants… ».

La lumière et les ténèbres

Tolkien voyait les horreurs de la Première Guerre mondiale et l’industrialisation des campagnes anglaises, qu’il affectionnait, comme deux manifestations d’un même mal. Dans Beren et Luthien comme dans Le Seigneur des Anneaux, l’Ennemi est très puissant, et sa puissance et sa malice laissent une empreinte dans la nature. Il vit sur des terres stériles, volcaniques, l’air, la terre et l’eau sont empoisonnés par la malice du maître des lieux. Même ses serviteurs sont des créatures profondément corrompues. Face à elles, Beren et Luthien paraissent faibles, mais ils sont armés de l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre.

Les fans de l’univers de Tolkien connaissent déjà Beren et Luthien, dont les aventures sont contées dans Le Livre des contes perdus et Le Silmarillion. Mais c’est la première fois que le récit original est publié. Cette histoire traverse tous les récits de Tolkien, et se retrouve dans l’histoire d’amour d’Aragorn et d’Arwen – encore un homme et une elfe – dans le Seigneur des Anneaux. Le conte sera publié en version française au mois d’octobre 2017.

Tags:
tolkien
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]