Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

À la rencontre des Chevaliers de Colomb

© Agathe et Jean-Baptiste
Sanctuaire national Saint Jean-Paul II, Washington.
Partager

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique.

Nous nous rendons aujourd’hui dans un quartier très catholique de Washington, où se trouvent la Basilique de l’Immaculée Conception, la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, l’Université catholique de Washington, et diverses autres organisations. Nous y découvrons en particulier le sanctuaire national Sain-Jean-Paul II, un lieu de pèlerinage fondé par les Chevaliers de Colomb (Knights of Columbus). C’est l’occasion pour nous d’en apprendre plus sur cette organisation présente dans un grand nombre de paroisses visitées mais dont nous ne connaissons que le nom. Nous sommes accueillis par Maxime, administrateur du sanctuaire, et Gabriel, en stage.

À l’origine des Chevaliers de Colomb…

L’histoire démarre en 1882 dans le Connecticut. La communauté catholique du Father McGivney est alors composée majoritairement d’immigrés. Les situations précaires et les emplois pénibles et dangereux donnent souvent lieux à des histoires dramatiques de décès des jeunes pères de familles, laissant derrière eux femmes et enfants n’ayant pas de quoi subvenir à leurs besoins.

Durant l’hiver 1882, la communauté est une nouvelle fois touchée par le décès d’un jeune père. Face à la détresse de sa veuve qui risque de se voir retirer ses enfants, Father McGivney réagit. Il rassemble les hommes de sa paroisse et propose que chacun contribue à une aide financière et logistique pour cette famille endeuillée. Le mouvement est lancé.

Father McGivney construit alors cette organisation autour de quatre valeurs chevaleresques : l’unité, la charité, la fraternité et le patriotisme. Elle porte le nom de Christophe Colomb, célèbre pour avoir découvert l’Amérique mais aussi grande figure catholique.

Petit à petit, la petit communauté d’hommes se structure et apporte son soutien à toute occasion : déménagements, besoins de la paroisse et du curé, des familles démunies, d’un membre malade de la communauté… Elle se définit comme ordre de bienfaisance. L’ordre se structure en Ordre de laïc et se multiplie à travers tous les États-Unis.

Aujourd’hui, les Chevaliers de Colomb constituent la première organisation catholique dans le monde (plus de 1,8 millions de membres). Ils sont présents dans presque toutes les paroisses des États-Unis mais aussi au Canada, aux Philippines, en Pologne, au Mexique, en Corée du Sud, en Lituanie…

Dans la droite lignée du besoin ayant suscité sa création, l’organisation a en parallèle développé sa propre compagnie d’assurance aux États-Unis, réservée aux Chevaliers de Colomb et leur famille. Avec plus de 200 000 souscripteurs, elle génère des bénéfices entièrement utilisés pour des œuvres soutenues par l’Ordre. Parmi ces oeuvres, la March for Life de Washington, des activités proposées durant les JMJ de Cracovie ou encore le Sanctuaire Saint-Jean-Paul II mis en place et administré par les Chevaliers de Colomb à Washington.

La mission de ces groupes d’hommes dans les paroisses

Avec les années, la réalité des paroisses et les besoins ont changés. Néanmoins, ces groupes d’hommes sont toujours aussi présents.

Leur rôle principal est de créer une communauté fraternelle autour des prêtres. Ils se retrouvent entre hommes pour des moments d’amitié, de prière, d’échanges autour d’une bière ou d’un bon repas. Ils souhaitent également être le bras droit du curé de la paroisse pour l’assister dans des tâches paroissiales administratives ou logistiques (déménagements, travaux…).

Chaque groupe est autonome, et définit ses actions en fonction des besoins locaux. Les activités sont ainsi très variées en fonction des contextes : œuvres caritatives locales,  campagnes de fundraising pour apporter un soutien financier aux évènements paroissiaux, etc.

Une organisation qui souhaite s’installer en France

Beaucoup d’américains aiment la France et son histoire catholique. Beaucoup d’entre eux connaissent bien les saints français, représentés dans presque toutes leurs églises (sainte Thérèse de Lisieux, saint Martin de Tours, Notre Dame de Lourdes, sainte Catherine Labouré, saint Vincent de Paul …). Nos histoires croisées, en particulier lors de la guerre d’indépendance américaine et des deux guerres mondiales, ne laissent personne indifférent. À l’occasion de la Première Guerre mondiale, les Chevaliers de Colomb avaient d’ailleurs financé de nombreuses ambulances pour soigner les blessés.

Pour toutes ces raisons, l’organisation s’est depuis quelques mois implantée en France, espérant apporter sa pierre à l’édifice de la « Nouvelle Évangélisation ». Petit à petit, elle ouvre des groupes de chevaliers dans différents diocèses notamment Toulon, Versailles, Blois. Et demain, pourquoi pas, dans votre paroisse ?


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien !


Le dernier épisode ici : 

Tags:
voyage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]