Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Frédéric Michalak, les valeurs du rugby au service des jeunes de Blagnac

MICHALAK ; RUGBY
© club de Blagnac
Partager

Frédéric Michalak a repris le Club amateur de Blagnac en Haute-Garonne. Au programme : ambitions sportives mais aussi sociales. Pour financer ses projets, la star du XV de France organise une vente aux enchères d’objets appartenant à des sportifs. 

Star du rugby, international français pendant 14 ans, Frédéric Michalak est devenu en 2015 le meilleur buteur de l’histoire du XV tricolore. Il joue actuellement au Lou ( Lyon Olympique Universitaire) et a repris en novembre 2016 le Club amateur de Blagnac Rugby en Haute-Garonne, avec des ambitions sportives, mais aussi sociales pour les jeunes. Rencontre.

Il y a quelques mois, vous êtes venu à la rescousse du Club de Blagnac, en Fédérale 1, c’est à dire en Troisième Division. Vous aviez des liens avec lui ?

Des membres de ma famille ont porté le maillot rouge et bleu des « Caouecs » et j’ai grandi pas loin, dans la cité Ancely à Toulouse. Je suis heureux d’y participer financièrement en apportant ma propre expérience. Le Blagnac Rugby Club compte 700 licenciés et 120 bénévoles. C’est un club très famille.

Beaucoup de jeunes joueurs ?

Oui ! Des enfants à partir de 5 ans – ils peuvent démarrer le rugby en dernière année de maternelle -, jusqu’aux adultes. Il y a 120 filles, et 580 garçons.

MICHALAK ; RUGBY
© Club de Blagnac

Votre objectif est de progresser, de gagner ?

Bien sûr et de remplir le stade. Les filles jouent déjà en Première Division, dans le Top 8 ! On espère qu’elles décrocheront la saison prochaine le titre de Champion de France. Les garçons sont allés en quart de finales du trophée Jean Trat, le championnat de Première Division Fédérale.

A côté du volet sportif, votre projet contient un volet social. Vous y tenez beaucoup ?

On est ravi quand les gamins réussissent à s’épanouir dans le rugby. On essaie de leur donner une bonne formation sportive. Depuis cette reprise, on se rend compte qu’il y a énormément d’actions sociales à mener avec les enfants dans les quartiers dits sensibles, notamment du soutien scolaire. Blagnac est une ville de 50 000 habitants, près de l’aéroport de Toulouse, il y a Airbus Industries, une activité économique importante. Il y a aussi malheureusement des quartiers difficiles et aussi des jeunes isolés avec des parents qui ne s’en occupent pas assez. Donc on veut les aider.

On parle aussi de rencontres intergénérationnelles ?

Nous voulons aller dans les maisons de retraite pour favoriser les liens, entre l’école de rugby et les aînés de la ville.

Qui finance tout ça ?

Le Club et l’Association Blagnac Rugby Sporting Club. Donc nous allons tout faire pour récolter des fonds.

Que ferez-vous par exemple ?

Le 1er juin 2017, nous organisons avec tous nos partenaires une soirée festive une vente aux enchères d’objets appartenant à des sportifs, notamment des maillots. De nombreux amis sportifs nous en ont déjà envoyé : des rugbyman comme Bastareaud, mais aussi des pilotes de formule 1 comme Romain Grosjean, le handballeur Daniel Narcisse… Les joueurs ont envie de s’impliquer. Si je pouvais avoir un maillot de Zidane… ça ferait exploser les enchères et donc plus de moyens pour l’Association. (rires)

MICHALAK ; RUGBY
© Club de Blagnac

L’argent servira à quoi ?

A offrir aux gamins des stages de rugby, à les chercher et les raccompagner en bus, à défrayer en essence les éducateurs et les bénévoles… Mais aussi à financer du soutien scolaire. Mes parents n’étaient pas là pour m’aider pour les devoirs. Donc si quelqu’un peut être là pour aider ces jeunes, c’est un plus.

Vous avez de grandes ambitions pour Blagnac, certains jeunes pourraient suivre vos traces ?

On l’espère. Découvrir et former de bons joueurs. Après ils pourront aller dans de grands clubs du Sud-Ouest, Toulouse, Castres, Colomiers…

© Itata'e
match encadré par deux joueurs de l'equipe 1

Vous êtes dans la transmission ?

Je transmets des valeurs : combativité, respect, partage… un état d’esprit qu’on aimerait trouver dans la vie de tous les jours. Les valeurs de respect sont très importantes au rugby. On porte tous le même maillot, on se respecte, on se bat ensemble, et après on se serre les mains.

 

Possibilité de participer à la vente aux enchères à distance. Soit par téléphone, soit en donnant un ordre d’achat par mail (indiquer le montant maximal et le maillot choisi). Renseignements : contact@blagnac-rugby.fr.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]