Aleteia

Date de la fête de la Saint-Jean 2017

Le baptême du Christ - Andrea del Verrocchio, Leonardo da Vinci
Partager
Commenter

L’été débute par des grands feu de joie à la Saint-Jean… Mais de quel saint Jean s’agit-il ? Éclairage et traditions...

La fête de la Saint-Jean est en fait la fête de la nativité de Jean le Baptiste. C’est le cousin de Jésus, le fils d’Elisabeth et de Zacharie, qui est né six mois avant lui. Aussi on fête saint Jean-Baptiste, cette année, le samedi 24 juin 2017. Depuis la réforme liturgique de 1969, la Nativité de saint Jean Baptiste a le rang d’une solennité, c’est-à-dire qu’elle compte parmi les fêtes les plus importantes de l’année.

Saint Jean Baptiste, le prophète

Saint Jean Baptiste menait une vie d’ascèse dans le désert. Il baptisa de nombreux disciples dans les eaux du Jourdain en leur annonçant : « Moi, je vous baptise avec de l’eau, pour vous amener à la repentance, mais vient celui plus fort que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit saint et le feu » (Mt 3:11).

Jean et le baptême du Christ

Cependant, toujours selon l’évangile de Saint Matthieu, Jésus vient voir Jean pour être lui aussi baptisé. C’est au sortir de l’eau que ce dernier voit « l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui (Mt 3:16) », tandis « qu’une voix venue des cieux disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur « (Mt 3:17).

Saint Jean d’été

Comme le 24 juin est très proche du solstice d’été, on associe la Saint-Jean aux grands feux de joie qui saluent depuis l’Antiquité l’arrivée des beaux jours. Mais il ne faut pas confondre la fête de saint Jean Baptiste avec la fête de saint Jean l’évangéliste, fêté par l’église catholique le 27 décembre… Également très proche du solstice d’hiver !

De fête ancestrale à fête nationale

C’était donc à l’origine une fête païenne très populaire à la campagne où ce jour-là sont montés des bûchers de bois qui seront allumés à la tombée de la nuit. Certains rituels y étaient associés, comme les cendres des feux de la Saint-Jean qui préservaient les récoltes de la foudre et des orages. Et pour les amoureux, le fait de sauter par-dessus le feu garantissait que leur amour dure toute l’année. Cette fête a été exportée bien plus tard en Amérique, puis elle est devenue en 1977 la fête nationale du Québec.

Différences régionales

Mais les traditions différaient selon les régions de France. A Paris, jusqu’en 1648 le roi en personne allumait un feu sur la place de Grève. Dans la Creuse, il fallait tourner neuf fois autour du feu pour espérer trouver un mari ou une femme dans l’année. En Gironde, pour s’assurer de l’argent toute l’année, il fallait jeter une pièce dans le feu et la retrouver dans les cendres, et à Bazsas, on en en profite pour mettre à l’honneur son histoire locale, la tradition du boeuf gras. En Haute-Savoie, au pied du Mont-Blanc, la vallée de l’Arve fête la Saint-Jean en illuminant les cimes qui l’entourent.

La flamme du Canigou

Aujourd’hui encore en Catalogne, le week-end précédant la Saint-Jean, on prépare au sommet du Canigou un grand feu, puis le 22 juin, trois jeunes portent la flamme du Canigou à tous les villages aux alentour de Perpignan, mais aussi à toutes les associations catalanes dans le monde. Le soir du 23 juin, chaque village allume un bûcher avec cette flamme, coup de départ d’une nuit de fête célébrant la joie et l’amitié.

Tags:
agenda
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]