Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Relancer l’amour fou des débuts, c’est possible !

shutterstock
Partager

On s’est connus fous amoureux, on s’est mariés, on a eu des enfants puis la vie, avec ses hauts et ses bas, a pris le dessus. Que reste t-il de nos amours ? Que faire pour que tout redevienne comme avant ?

C’est  un documentaire à la télévision sur la vie quotidienne de familles nombreuses. Les uns et les autres racontent, en toute franchise, leurs difficultés, leurs petites victoires et la manière dont ils mènent leur maisonnée. Et puis, il y a le portrait de l’un des couples. Il y a entre eux un véritable amour, on peut le sentir à-travers l’écran. Ils ont une habitude exceptionnelle : jamais ils ne dînent avec les enfants ! Ils se mettent à table bien plus tard, en tête à tête. Ils respectent trois règles : changer de vêtements, n’écouter que du Frank Sinatra et ne jamais aborder les sujets domestiques et professionnels. Elle se prépare pour diner avec son mari… à la cuisine ! Elle se maquille. Se détache les cheveux. Elle échange ses vêtements un peu stricts contre une robe légère et fluide. A table, elle demande à son mari de peler un fruit. Elle observe ses gestes. Ce n’est pas grand chose mais cela change tout. Elle est tout en séduction. A-t-elle le droit ? Avec neuf enfants ?  Oui ! La valeur ajoutée d’un tel rendez-vous quotidien dépasse tout ce que l’on peut imaginer.

 

Se poser les bonnes questions

Cette histoire montre qu’un scénario banal, quelques roses, un cinéma, du bon vin…, ce n’est pas toujours suffisant pour réussir le « lifting » amoureux de son couple. Les mises en scène pour amoureux transis ne fonctionnent pas, parce que nous ne savons plus ce qui se joue dans notre relation. Après de nombreuses années de mariage, on peut légitimement se demander ce qui, à l’époque, nous a plu en elle ou en lui.

S’asseoir l’un en face de l’autre et, avec humour, passer en revue nos déceptions, nos désillusions est un bon commencement. Ces années passées ensemble, qu’ont-elles emportés avec elles ? Le temps où tu portais des mini-jupes ? Celui où tu m’enlaçais, où tu murmurais dans mon oreille, tu le réserves aujourd’hui aux enfants… Quel pas de côté pourrait-on faire pour voir, en nous et en l’autre, les anciens amoureux que nous étions ?

Reconstruire un amour romantique commence par se poser des questions très prosaïques. Sais-tu ce qui ronge ton mari ? Ce que ta femme endure ? Montrer à l’autre qu’on le comprend, que l’on s’intéresse à ce qu’il raconte, que l’on n’écoute pas que d’une oreille. S’arrêter un moment, s’asseoir en face et s’écouter. On connait les difficultés qu’on traverse au travail, on les as entendues des centaines de fois… Mais pourquoi continue-t-on à les raconter encore et encore ?  Peut-être attendons-nous davantage de soutien, quelques mots de réconfort ou des réponses concrètes. Homme ou femme, nous avons besoin de sentir un engagement à nos côtés. Que notre conjoint se sente concerné par nos problèmes.

S’aider à rester amoureux

Une astuce, très efficace, est de se donner rendez-vous, comme un homme et une femme, hors de la maison. Comme un couple qui autrefois a été follement amoureux. En psychothérapie, cela s’appelle « la reconstruction du lien ». Nous allons chercher l’amour là où il s’est perdu en chemin. Nous nous débarrassons du poids du quotidien, de la routine, de l’urgence, du stress. Tout le monde sait que les enfants et les devoirs stoppent les élans romantiques. Or le couple le plus soudé est malheureux lorsqu’il n’y a plus de relation sexuelle ou lorsque la tension amoureuse s’émousse.

Surprendre, étonner et… retomber amoureux !

La coquetterie est un mot un peu désuet et c’est bien dommage car c’est la clé. Il est difficile d’être attiré par l’autre ou d’exercer sa fascination si nous ne prenons pas soin de nous, si nous marchons uniquement côte à côte et enfin si nous oublions de nous regarder les yeux dans les yeux. Au lieu de tout vouloir maîtriser, il faut essayer de se maîtriser soi-même. Cesser d’être hyper-responsable, autrement dit, ennuyeux, ennuyeuse, prévisible, pas spontané(e) et donc tout sauf sexy. Sortir de son rôle bien rôdé de père et de mère. Le chemin du retour à l’amour fou exige que, de temps en temps, on se dévoile et on se montre sous une autre facette. Mais avant d’être séduisant(e), il faut d’abord être. C’est-à-dire être présent(e) au monde. Que faites-vous de votre temps libre à deux ? Le passez-vous ensemble ou êtes-vous sans cesse entourés d’amis ou de famille ? Etes-vous sûr(e)s de ne pas fuir ces moments où vous pourriez être à deux ? Si oui,  pourquoi ? Peut-être discutez-vous trop de la famille justement et des problèmes domestiques et pas assez de vous, de votre couple.

 

Réapprendre à vivre à deux

Etre ensemble donne un sentiment de bien-être et de sérénité certain. Le confort du cocon, le sentiment du temps qui ne passe pas, tout cela commence par des gestes de tendresse. Parfois, il suffit de s’enlacer longuement. Les dîners aux chandelles romantiques et les grandes déclarations en plein saut en parachute… sont des poussées d’adrénaline pas forcément constructives à long terme. Il suffit le plus souvent d’un endroit calme et accueillant pour se laisser aller à la tendresse. Ce n’est pas pour rien, que l’on dit des amoureux qu’ils « s’aiment d’un amour que rien ne peut effacer ».  Aimer sans rancune, sans reproches, sans conditions, voilà le vrai amour. Penser à l’autre avant de penser à soi. Etre capable de céder. Ne pas chercher à contrôler, ne pas juger, ne pas tout maîtriser mais savoir lâcher prise, pour que chacun puisse retrouver sa place. La tension émotionnelle, physique et intellectuelle, ne peut se maintenir toujours au niveau le plus haut. La passion faiblit puis elle repart de plus belle. Il faut juste être conscient de ces cycles et veiller, toujours, à ne pas être loin l’un de l’autre trop longtemps.