Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Diapo – Les plus belles peintures des œuvres de miséricorde

Jean-Louis Bézard, Les sept œuvres de Miséricorde, Vers 1839, Petit Palais de Paris © Wikipedia. On peut remarquer à droite de la composition les oeuvres suivantes : visiter les prisonniers, donner à manger et à boire. À gauche : visiter les malades et accueillir l'étranger. Il s’agit d’une œuvre emplie d'humanité où tous les personnages vivent la miséricorde sous le regard protecteur de la Vierge Marie.
Jean-Louis Bézard, Les sept œuvres de Miséricorde, vers 1839, Petit Palais de Paris © Wikipedia. On peut remarquer à droite de la composition les oeuvres suivantes : visiter les prisonniers, donner à manger et à boire. À gauche : visiter les malades et accueillir l'étranger. Il s’agit d’une œuvre emplie d'humanité où tous les personnages vivent la miséricorde sous le regard protecteur de la Vierge Marie.
Partager

En cette fin de l’octave pascale, ponctuée par le dimanche de la miséricorde, découvrez, en images, les actions que chacun peut accomplir pour aider son prochain.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Pour découvrir notre sélection, cliquez sur le diaporama.

Qu’est ce que la miséricorde ? La miséricorde signigie « misère » et « cœur ». Dieu nous fait miséricorde, il ouvre son cœur à toutes nos misères et nous guérit. La miséricorde révèle le soin que le Seigneur accorde à chacun : il écoute ce qui monte du cœur de l’homme.

À l’échelle humaine, les œuvres de miséricorde sont l’ensemble des actions que chacun peut accomplir pour aider son prochain dans ses nécessités corporelles et spirituelles. Quatorze œuvres de miséricordes au total : sept spirituelles et sept corporelles. Le 1er septembre 2016, le pape François propose d’ajouter la « sauvegarde de la création ».

Les sept œuvres de miséricorde, énumérées par saint Matthieu (Mt 25, 35-36) sont d’ordre corporel : « Nourrir l’affamé, abreuver l’assoiffé, accueillir l’étranger, vêtir les malheureux, soigner les malades et visiter les prisonniers » ; « ensevelir les morts » a été ajouté par l’Église vers le XIIIe siècle.

« Seigneur, quand donc nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te donner à boire ? Quand nous est-il arrivé de te voir étranger et de te recueillir, nu et de te vêtir ? Quand nous est-il arrivé te de voir malade ou en prison, et de venir à toi ? » « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait« . (Mt, 25, 37-39)

Les sept œuvres de miséricorde spirituelles remontent aux Pères du désert et sont énumérées par saint Thomas d’Aquin : « conseiller ceux qui doutent », « enseigner les ignorants », « avertir les pêcheurs », « consoler les affligés », « pardonner les offenses », « supporter patiemment les personnes ennuyeuses », »prier Dieu pour les vivants et pour les morts ». Une liste de gestes concrets et ordinaires à accomplir dans notre vie amicale, familiale et professionnelle.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]