Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ne recherchez pas Dieu sur internet

Homme sur son ordinateur
shutterstock
Partager

Qu'en est-il de la foi sur internet ? Si vous recherchez vraiment la vérité sur vous-même, sur votre foi, sur votre vie, ce n’est pas sur Internet qu’il faut aller. Et c'est la rédactrice en chef adjointe d'Aleteia For Her Pologne qui le dit !

On trouve de tout sur Internet : des faits avérés, des histoires inventées, toutes sortes d’opinions et quantité de petits chats mignons. Mais qu’en est-il de la foi ?

La toile est remplie de bonnes choses. Des témoignages personnels, des discussions animées, de sages conseils – il suffit de rentrer les bons termes dans le moteur de recherche. Mais cette multitude de bonnes informations laisse aussi place à tout un tas d’âneries. Sur Internet, on peut trouver des justifications pour n’importe quelle idée ou n’importe quel comportement. Si vous voulez vous sentir conforté dans une opinion, allez sur un forum approprié et le tour est joué.

Regarder des vidéos catho sur youtube ne remplace pas la messe

Beaucoup de gens sont d’avis qu’Internet nous a rendus paresseux. Au lieu d’aller à la messe, on peut se contenter de regarder quelques vidéos catho sur Youtube, simplement parce qu’on n’a pas vraiment envie de prier ou de consacrer plus de temps à Dieu. Mais malheureusement, des petits extraits de vidéos ou des bouts de textes trouvés sur Internet, bien qu’axés sur la foi, ne suffiront pas à vous combler dans vos recherches. À moins que vous ne discutiez en ligne de sujets profonds en lien avec la foi, vous risquerez de n’y trouver que des généralités qui laissent la porte ouverte à tous types d’interprétations. Et bien évidemment, une bonne partie des informations que l’on trouve sur Internet ne sont pas fondées.
Si bien que si vous recherchez vraiment la vérité sur vous-même, sur votre foi, sur votre vie, ce n’est pas sur Internet qu’il faut aller. Sur Internet, vous ne trouverez que des gens et leurs diverses opinions (parfois étayées de faits, parfois non). La plupart se feront simplement l’écho de certaines idées, allant dans le sens de ce que vous voulez entendre, mais peut-être pas de ce que vous avez besoin d’entendre.

Internet est un espace où l’on peut ne montrer qu’une partie de soi-même

J’ai expérimenté ce phénomène dans les deux sens. En tant que rédactrice pour un blog catholique, mes lecteurs ont souvent certaines attentes concernant les sujets que je devrais traiter ou la personne que je devrais être. Beaucoup de gens attendent de moi que je sois parfaite, ce que je ne suis évidemment pas. Parfois, quand nous voyons des photos que nous considérons comme parfaites sur Instagram, ou des vies parfaites sur des blogs, nous avons tôt fait de penser que la perfection est atteignable et donc d’attendre des autres qu’ils soient irréprochables. Parce qu’Internet est un espace où on peut ne montrer qu’un côté de soi-même, celui où tout est beau, net et sans bavure. On peut par exemple partager des publications sur l’aide aux sans-abris et ne jamais parler de vrais sujets de fond.

Pour se rencontrer véritablement, il faut se voir dans la vraie vie

En tant que lecteurs, nous recherchons souvent les erreurs chez les autres, et pouvons même nous montrer agacés par des styles de vies ou des points de vue très différents des nôtres. Une personne peut faire un post sur une célébrité qu’elle connaît à peine en disant qu’elle s’est mariée trop vite, est trop maigre, est trop grosse, porte des vêtements bizarres… et ainsi de suite. (Si vous connaissez l’émission Mean Tweets, vous savez de quoi je parle et à quel point cela peut aller loin.) Voilà des jugements à l’emporte-pièce, faciles à émettre et à publier à la vue de tout le monde. Et cela ne concerne pas toujours des célébrités ou des politiques, cela peut aussi concerner des connaissances…
Il y a quelques temps, je me suis posée de nombreuses questions à propos de Facebook, à tel point que j’ai refusé de me créer un compte. Je savais que c’était un bon outil pour partager mes opinions et mes articles, mais j’avais peur de devoir apprendre à séparer mon profil Internet de mon vrai moi. Parce que ce que je publie sur Internet ne représente qu’une infime partie de moi. Pour pouvoir vraiment se rencontrer et faire connaissance, il faut se voir dans la vraie vie, en chair et en os.
Je crois que nous ferions bien de nous rappeler que nous sommes tous différents, et tous imparfaits. Aucune personne ne peut être parfaitement identique à une autre et avoir vécu strictement les mêmes expériences, même si elles peuvent s’avérer similaires.

Internet ne délivre pas la vérité et l’amour que l’on obtient par la prière

Bien sûr, vous pouvez trouver sur Internet des conseils d’ordre général pour savoir quel genre de t-shirt acheter ou quelles sont les plus belles églises à visiter à Rome. Mais vous ne trouverez probablement pas d’authentiques sources d’inspiration vous rapprochant de Dieu. Vous ne trouverez pas la vérité et l’amour que l’on obtient par la prière, en accomplissant des bonnes actions dans la vraie vie, en lisant et en méditant la Bible, ou en allant à l’église. (Même si, bien sûr, on essaie d’aller dans ce sens à For Her).
Il n’y a que dans notre « vrai monde » que nous pouvons résoudre nos problèmes, dans nos vies de tous les jours qui ne sont pas virtuelles. Internet n’est qu’un outil à utiliser de manière judicieuse. Parce que quel que soit le moteur de recherche que l’on utilise, on se rend compte qu’Internet, c’est surtout un concentré de plaisanteries plus ou moins abstraites, de gens plus ou moins bizarres et de milliers de chatons, qui laissent peu de place à une réflexion profonde et paisible sur Dieu et sur sa relation avec nous en tant qu’individu unique.
Alors, la prochaine fois que vous vous sentez entraînés dans la voie tortueuse et épineuse des forums en ligne et des murs Facebook, rappelez-vous qu’ils ne sont que des petits échantillons d’une image bien plus large de notre monde, et que très probablement, d’autres choses juste là, devant vous dans la vraie vie, valent bien plus la peine que vous y consacriez votre temps.

Tags:
foimesse
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]