Aleteia

Nuit de noces : l’amour pour la première fois

shutterstock
Partager
Commenter

Patienter jusqu'au mariage pour coucher ensemble ? Cette pratique à contre-courant peut se révéler bien meilleure qu'on ne le croit. C'est en tout cas un acte d'amour très fort vécu dans la foi.

Faire l’amour pour la première fois pendant la nuit de noce ? Cela peut être bien mieux qu’on ne le pense.  Et c’est tant mieux d’avoir attendu jusqu’au mariage dans un amour platonique. Si se réserver à celui ou celle que l’on aime est une pratique terriblement à contre courant, c’est un acte d’amour très fort vécu dans la foi. Cette première fois sera magique à condition de merveilleusement bien s’entendre en paroles déjà ! D’avoir cheminé jusqu’au mariage dans une proximité amicale, une intimité spirituelle. D’avoir fait grandir une telle complicité que cette première nuit, on en a follement envie. On a envie d’aimer l’autre charnellement et de se donner totalement.

Alors le jour vient, ou plutôt la fameuse nuit, la nuit de noce. Cela fait vingt ans que tous les deux vous l’attendez (plus ou moins longtemps selon l’âge auquel vous vous mariez). Avec des fantasmes plein la tête. Les anges doivent vous accompagner de leurs chants et cela doit être extatique. Bien entendu ce n’est que de la pure théorie. Quant à la pratique ? Cela varie du tout au tout. Ne serait-il donc pas plus sage d’essayer avant le mariage afin de faire connaissance ?
« Ne vous laissez pas embobiner, tout cela n’est qu’un mythe. Je suis mariée depuis cinq ans et mes préférences sexuelles changent au moins tous les six mois » confie une jeune-femme. Il y a les crises de couple, la grossesse, l’allaitement, puis le travail qui épuise et on recommence avec le mélange détonnant des hormones et la période de fécondité. « Ma libido fait des sauts de kangourou. Parfois, elle n’est plus que l’ombre d’elle même. A cela il faut ajouter la libido de mon mari. Il ne s’agit donc pas de une mais de deux libidos à sans cesse tenter de synchroniser pour éviter les dysonances » poursuit elle. Faire l’amour « avant l’heure », « au cas où » ne dispensera pas les ajustements qu’exigent les aléas de la vie.

Est-on condamné à une nuit de noce décevante ?

Jamais de la vie !  Cela peut être la plus belle nuit de votre vie de couple. Mais comment faire ? Faites un pas de côté, regardez les choses autrement. N’attendez pas le jour du mariage pour faire l’amour uniquement pour atteindre le septième ciel – pour cela vous avez toute la vie devant vous ! Attendez la nuit de noce pour faire l’amour la première fois afin d’éprouver ou de ressentir des choses (quelles qu’elles soient) avec quelqu’un qui, quelques heures plus tôt, vous a promis devant Dieu et l’Eglise amour et fidélité.

La première fois après le mariage c’est vraiment une première fois. Tout est nouveau, inconnu, autre, excitant. Votre corps est désormais lié au corps d’un autre. Donnez-vous le temps de cette rencontre. Oubliez tout ce que vous avez pu lire, entendre ou écouter dans les médias, au cinéma ou dans votre entourage. Autorisez-vous à aller vers l’inconnu. Vous devez apprendre à vous connaître vous même et votre partenaire.

Comment maîtriser le langage de l’autre ?

Tout simplement en parlant, encore et encore. Au début, ce sont des balbutiements, du mot à mot. Mais progressivement, les phrases s’affinent et les mots viennent de plus en plus naturellement. Le langage de notre corps suit les mêmes étapes. Pour s’entendre, il faut tendre vers l’autre, parler. Le silence, ici, est à bannir. Ne soyez pas avares en mots. La première fois, puis toutes les autres fois, c’est comme danser la salsa sur des patins à glace !  Avec le recul, cela fait beaucoup rire. N’oubliez jamais d’avoir de l’humour car c’est le meilleur remède contre les tensions de la vie quotidienne. Dans plus d’une chambre à coucher se jouent certainement des scènes dignes des plus grandes comédies britanniques mais aussi des films d’amour les plus romantiques.
N’essayons pas d’être des Brad Pit ou des princesses Kate bis. De toute façon, nous sommes nus. Il serait dommage de ne pas profiter à 100% du moment et de nous abandonner totalement tels que nous sommes.
La nuit de noce est le début d’une merveilleuse aventure. Laissez votre corps et votre imagination vous guider et vous donner les directions à prendre sur la carte du voyage. Ce qui compte c’est le désir, l’élan vital d’être ensemble et de s’unir.

Partager
Commenter
Mots-clés
amourmariage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]