Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

L’union de Charles d’Autriche et son épouse Zita : un bel exemple à suivre pour un mariage réussi

© AFP PHOTO / AFP FILES
Partager

5 conseils inspirés de ce couple impérial incontournable.

Traditionnellement, l’Église commémore la vie d’un saint ou d’une sainte chaque année, à l’anniversaire de sa mort c’est-à-dire le jour qui marque son entrée au paradis. Cependant, ce n’est pas le cas du Bienheureux Charles d’Autriche.

L’Église a préféré privilégier une date plus significative de sa vie qui marqua une étape clé dans son chemin vers la sainteté : celle de son mariage célébré le 21 octobre 1911.

Dernier empereur d’Autriche et roi de Hongrie, défenseur inlassable de la paix pendant la Première Guerre mondiale, le Bienheureux Charles a également formé un couple admirable avec son épouse Zita. Mariés en 1911, ils élevèrent huit enfants jusqu’à la mort prématurée de Charles, en 1922. Diriger un empire en pleine guerre implique d’infinies difficultés. Néanmoins, au milieu de la tempête, Charles n’oublia jamais l’importance de son mariage. Le couple impérial fut très admiré par les sujets austro-hongrois, avant de connaître un rayonnement international.

Le Bienheureux Charles d’Autriche et la servante du Seigneur Zita, sont une source d’inspiration sans fin pour bâtir un mariage solide et rayonnant. Voici cinq conseils majeurs que leur exemple peuvent inspirer.

1) Souviens-toi que l’objectif principal du mariage est de mener ton conjoint au paradis

Le jour précédant leur mariage, Charles avait dit à Zita : « Maintenant, nous devons nous conduire l’un l’autre au ciel ». Il est fréquent d’oublier que le mariage est, par-dessus tout, un sacrement. Ceci signifie qu’au cours de la vie, Dieu accorde aux couples mariés des grâces spéciales avec un seul objectif en perspective : le paradis. Dieu désire notre bonheur et nous pouvons y parvenir en assumant la responsabilité primordiale de conduire notre conjoint à une vie sainte. Cela n’est certes pas une tâche aisée, mais avec Dieu, tout est possible.

2) Confie ton mariage à Dieu et à la très Sainte Mère

Charles et Zita savaient que s’ils souhaitaient se « conduire l’un l’autre au ciel ». Pour cela, il leur fallait toute l’aide possible. Ils firent graver une inscription spéciale à l’intérieur de leurs alliances. Écrite en latin, elle disait ceci: « Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix » (« Sous ta protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu »). Cette belle antienne mariale exprime la volonté de confier son mariage à la surveillance attentive et aux soins de la Très Sainte Vierge Marie.

Pour marquer leur dévotion à la mère du Christ, avant de partir en voyage de noce, le couple royal effectua un pèlerinage au sanctuaire marial de Mariazell, consacré à Notre Dame Magna Mater Austriae (La Grande Vierge d’Autriche).

3) Après le mariage, le « moi » n’est plus, seul le « nous » existe

Dans les couples mariés survient souvent la tentation de vivre séparément, chacun avec ses activités particulières, dans une indifférence croissante. Au contraire, Charles et Zita se considéraient davantage comme une « équipe ». Zita s’intéressait ainsi aux responsabilités de son mari et n’hésitait pas à exprimer ses suggestions. Elle l’accompagnait fréquemment dans ses déplacements et intervenait dans les questions sociales.

Charles et Zita avaient à cœur d’œuvrer conjointement à l’éducation de leurs enfants, sur les questions de la foi en particulier. Comme Zita, Charles s’impliquait afin de transmettre à ses enfants l’amour de Dieu. Il leur apprenait personnellement ses prières.

4) Ravive continuellement la flamme de l’amour

Ses devoirs impériaux et militaires ont souvent tenu Charles éloigné de sa femme et de sa famille pendant la Grande Guerre. Mais Charles fît installer une ligne téléphonique reliant son quartier militaire au palais impérial, afin de pouvoir s’entretenir avec Zita plusieurs fois par jour. Il appelait le palais pour échanger en toute simplicité avec sa femme et prendre des nouvelles de ses enfants. Même si ses responsabilités étaient écrasantes, Charles accordait une importance inestimable à son mariage et à sa famille.

5) Aime l’autre d’un amour éternel, surpassant toutes les épreuves

Il arrive souvent que les jeunes couples soient dépassés par la rapidité avec laquelle les premiers élans amoureux peuvent laisser la place à une forme de tiédeur voire d’indifférence. Ce sentiment peut être dangereux pour un couple, tout particulièrement lorsqu’il traverse une mauvaise passe. Mais Charles et Zita, eux, ne cessèrent jamais de s’aimer, même quand ils affrontaient les pires difficultés. Malgré l’humiliation de l’exil, Charles et Zita demeurèrent plus unis que jamais y compris lorsqu’ils durent faire face à la pneumonie qui emporta Charles en 1922.

Les dernières paroles de Charles à son épouse furent celles-ci : « Mon amour pour toi n’a pas de fin ». Pendant les 67 années restantes de sa vie, Zita, porta le deuil et se vêtit de noir. Jusqu’à sa propre mort, elle ne cessa jamais de l’aimer. Son amour était bien plus qu’un « sentiment », il fut aussi le fruit du choix quotidien et volontaire de s’aimer mutuellement « jusqu’à ce que la mort (les) sépare », et bien au-delà.


Lire aussi : Les 13 conseils du pape François pour un mariage solide


Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.