Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
home iconMusique
line break icon

Musique. Chaque semaine son confesseur lui répétait ces deux mot qui ont fini par atteindre son cœur

Cecilia - Publié le 06/03/17

Le groupe His Own partage avec nous ce qui a inspiré leur nouvelle chanson "Little Girl".

« Petite fille, lève-toi. Petite fille, lève-toi et vit. »

Beaucoup d’hommes et de femmes ont une difficulté avec le concept d’aimer et d’être aimés de Dieu comme d’un Père. Que cette difficulté soit causée par la relation compliquée que certains peuvent avoir avec leur père, ou pour d’autres raisons, nous aspirons tous à être aimés de cette manière. His Own women’s Minestry touche à cette réalité, avec sa nouvelle chanson Little Girl, en nous apportant l’amour et la guérison de Dieu.

Dans une interview exclusive avec Cecilia Musique, Kara Klein, membre du groupe His Own, nous partage l’histoire qui a inspiré leur nouvelle chanson. Et le message que celle-ci veut transmettre à un monde qui a désespérément besoin de l’entendre.

Cecilia : parlez-nous un peu plus de ce qui a inspiré votre nouvelle chanson Little Girl.
Kara Klein : Cette chanson s’inspire d’un passage de l’Évangile de saint Marc (5, 41) : « Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : “Talitha boum”,ce qui signifie : “Jeune fille, je te le dis, lève-toi !”. »

Il y a sept ans, je vivais dans le nord de l’Italie et traversais un moment très difficile : le deuil de mon père et de mon frère. C’était une période où je me sentais vraiment morte à l’intérieur de moi et j’avais perdu le goût à la vie. Il y avait un prêtre italien très âgé qui me confessait chaque semaine, et à la fin de chaque confession, il imposait ses mains sur ma tête et me disait : « Talitha koum : Jeune fille, lève-toi ». Cela a touché mon cœur si profondément, que j’ai voulu écrire une chanson sur cette expérience, pendant presque 7 ans. Je l’ai partagé avec Maria et Christine et nous avons écrit Little Girl qui parle de la manière dont Dieu le Père guérit nos cœurs de femmes.

Cette chanson insiste sur la relation père-fille avec le Seigneur. Pourquoi penses-tu que cette manière de s’adresser à Dieu est si importante pour les femmes ?  
Connaître le cœur de Dieu le Père est si important, pour nous tous ! Nous vivons dans un monde tellement brisé, où de nombreuses femmes – mais aussi de nombreux hommes – ont des vrais problèmes de confiance, parce que leur père les a quittés, déçus ou blessés. Naturellement, chaque père humain est brisé, mais nous recherchons tous un amour parfait et inconditionnel de la part d’un père. Les filles – tout particulièrement à cette époque où le monde leur dit que leur valeur dépend de leur poids, de leurs accomplissements et du nombre de j’aime qu’elle reçoivent sur Facebook – ont besoin qu’on leur rappelle constamment que le Père Céleste les aime d’un amour inconditionnel, et que rien ne peut diminuer leur valeur à Ses yeux.

Se faire appeler Little Girl c’est humble. Cela semble contredire le courant dominant du féminisme, où la femme veut être perçue comme indépendante et puissante.
Peu importe ce que nous voulons croire. La vérité c’est que notre première et véritable identité est d’être un enfant. Avant d’être des chanteurs, des docteurs, des épouses, des mères et des enseignants, nous sommes tout d’abord enfants de Dieu le Père. Je pense que – bien que beaucoup de personnes ne le réalisent pas – nous voulons être tenus dans les mains d’un père. Il est important pour nous de réaliser que nous n’avons pas besoin de tout comprendre, ou de tout contrôler, parce qu’on réalité nous ne le pouvons pas. Mais nous voulons avoir la permission de nous appuyer sur quelqu’un qui est tout amour et bonté, qui nous connaît mieux que nous nous connaissons nous-mêmes, et qui fera tout pour notre bien.

Cette chanson semble avoir été écrite exprès pour les femmes. Est-ce qu’elle prétend aussi toucher un public masculin ?
C’est une belle question ! 25% de nos auditeurs sont des hommes, bien que nous nous adressions tout particulièrement aux femmes. Nous essayons donc de penser aux hommes quand nous composons nos chansons. Puisque cette chanson s’inspire des Écritures, nous espérons que ce les hommes seront touchés par la personne de Jésus, telle qu’elle est décrite dans l’Évangile de saint Marc (5, 41) et qu’ils se rappelleront de l’amour, de la miséricorde et de la bonté de Dieu.

Que désirez-vous transmettre à vos auditeurs à travers cette chanson ?
Nous voulons rappeler à nos auditeurs que le Père Céleste les aime plus que ce qu’ils peuvent imaginer. Nous désirons qu’ils en prennent conscience, non seulement dans leur tête, mais aussi dans leurs cœurs. Nous voulons qu’ils sachent que Dieu les veut heureux et pleins de vie et qu’il a le pouvoir de les guérir complétement.

Pour terminer, y a-t-il quelque chose d’autre que tu voudrais partager à propos de cette chanson ?
Cette chanson fait partie de notre nouvel album, It’s You que nous sommes en train d’enregistrer à Nashville, et que nous prévoyons de sortir en avril. Vous pourrez l’acheter sur notre site internet.

Pour rester au courant de nos artistes préférés et pour trouver de nouvelles musiques chaque jour, suivez Cecilia sur Facebook.

Tags:
AmourCéciliaMusique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Mathilde de Robien
Délicieuses perles d’enfants (1/8) : les gais...
Matteo Farina; Chiara Badano, Carlo Acutis
Marzena Devoud
Ils n'ont pas attendu d'être adulte pour être...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement