Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Comment faites-vous pour bien vous entendre avec votre belle-famille ?

© TF1 FILMS PRODUCTION / UGC IMAGES / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 / AFP

© TF1 FILMS PRODUCTION / UGC IMAGES / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 / AFP

Bénédicte de Dinechin - Publié le 15/02/17

Des conseils pour bien gérer vos relations avec les beaux-parents !

Le sujet agite les réseaux sociaux. À la question posée sur Facebook : « Comment faites-vous pour bien vous entendre avec votre belle-famille ? » Vos réponses ont afflué, avec 90% de commentaires féminins. Laure résume l’enjeu : « Un exercice de haute voltige ! » Les grands absents des commentaires est le beau-père que personne n’évoque. Les relations d’un couple avec sa belle-famille seraient-elles une affaire de femmes ? Un sujet qui est d’importance puisque les mauvaises relations avec les belles-familles arrivent dans le top 5 des doléances conjugales.

Pour certains d’entre vous, tout se joue dans l’éducation reçue, d’autres soignent la communication ou l’organisation matérielle. Si pour quelques-uns les relations avec leur belle-famille restent une souffrance, la bonne volonté réciproque porte des fruits appréciés des deux côtés. Nos lecteurs ont la parole, voici vos (meilleurs ?) conseils. D’accord, pas d’accord ? Le débat reste ouvert.

À faire en couple

1. Pensez d’abord à construire votre couple : privilégiez les temps à deux même si vous manquez à vos familles. Denis Sonet parle de « couper les ponts ». Sachez dire « non » à la tyrannie du gigot du dimanche mais passez un coup de fil par semaine pour prendre des nouvelles.

2. Lisez les5 langages de l’amour : quel est celui de vos beaux-parents ? Le découvrir est un moyen efficace de combler un fossé d’incompréhension.

3. Prendre impérativement les décisions qui concernent votre couple ensemble avant d’en parler à votre belle-famille : n’annoncez pas à la cantonade que vous viendrez pour les prochaines vacances ou que vous voulez un bébé de plus avant de l’avoir validé ensemble.

Pour vous monsieur 

4. Petit message aux maris : c’est à vous d’aider votre couple à trouver de bonnes relations avec votre famille. Trop de femmes se sentent incomprises dans leur belle-famille avec un conjoint qui ne les défend pas. Messieurs, sachez-vous faire respecter chez vos parents : vous n’êtes plus un petit garçon et ce qui vous paraît anodin est un vrai souci pour votre femme.

Belle-mère mode d’emploi 

5.Règle des 3 C : cadeaux, compliments et… chut, pas de conseil.

6. Ne jamais prendre parti contre une « pièce rapportée ».

7. Simplifier le quotidien pour que l’on soit plus détendu et qu’on ait plus de temps pour se connaitre. »Ma belle-mère prépare tous les menus à l’avance ». Une joie pour Laurène, jeune maman de jumeaux.

8. Garder les petits enfants : formidable ! Se mêler de leur éducation : intrusif ! De votre temps on faisait… différemment.

Pour tous 

9. 4 nuits maximum, au-delà prévoir une cuisine par foyer : prévoyez des séjours ensemble assez courts pour être heureux de recommencer.

10. Se rappeler que si la femme que vous aimez est ce qu’elle est c’est grâce à votre belle-famille. Et aussi… se rappeler que si votre fils/fille est heureux, c’est grâce à votre belle-fille ou à votre gendre, et oui !

11. « Charité, respect, et distance raisonnable », un conseil que vous avez plébiscité, ainsi que « ne pas vouloir avoir raison, nous ne changerons pas l’autre ».

12. « Marie ton fils tu perds un fils, marie ta fille tu gagnes un fils » : et si vous faisiez mentir ce triste dicton ?

Les belles-mères demandent aux belles-filles

13. « À Rome fais comme les romains » : que les beaux-enfants acceptent de respecter les règles de vie de leur belle-famille.

14. Quand vous nous demandez un service, acceptez que nous fassions à notre manière.

Le mot de la fin est au père Olivier : « Tout le monde n’a pas la chance d’avoir la Vierge Marie comme belle-mère ! »

Tags:
Coupleles rendez-vous d'aleteia
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement