Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Musique. Mariés, ils témoignent de leur foi en chansons !

Partager

Le duo amoureux « Mienmiuaif » apporte un peu de fantaisie sur les ondes.

Si vous avez du mal à lire le nom de ce jeune duo italien, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls. Mienmiuaif correspond à « Me and My Wife » prononcé avec l’accent vénitien. Ce nom est approprié pour ce couple car tout dans leur musique a un peu de non-sens et de fantaisie. Mais derrière cela ils révèlent de profondes vérités.

L’équipe Cecilia les a rencontrés pour parler notamment de leur première chanson et de leurs prochaines émissions sur Radio Maria Italie.

Aleteia : Quelle est l’inspiration qui se cache derrière votre chanson ?
Mienmiuaif : le titre a trotté dans nos têtes pendant un certain temps, Quando saremo piccoli (« Quand nous serons petits »). Nous nous sommes inspirés de l’enfance spirituelle de sainte Thérèse de Lisieux qui nous est très chère. Être comme des petits est un don et c’est un but. C’est aussi avoir l’humilité qui nous manque tant. La chanson s’inspire de ces idées-là : il nous faut devenir comme des petits enfants pour entrer dans le Royaume des Cieux. Il faut entrer par la porte étroite. C’est pourquoi, nous essayons d’être simples comme des enfants, dans tout ce que nous faisons, y compris dans la musique. Quand nous serons petits, nous aurons réalisé notre rêve… Cela ne signifie pas être immatures, capricieux ou ignorants. Le pape Benoît XVI se fait tout petit tout en étant tellement talentueux. Et ne parlons pas du pape François !

Comment vous êtes-vous retrouvés sur le direct de Radio Maria ?
Nous nous définissons comme un groupe marial. Quelle station de radio serait plus adaptée que Radio Maria pour faire connaître notre chanson ? Nous avons composé cette chanson la nuit de notre troisième anniversaire de mariage, le 23 novembre. Nous l’avons publiée sur Facebook et nous avons rapidement reçu un appel de Radio Maria. À ce moment, le directeur de la radio, le père Livio, était à la recherche d’un jeune couple pour animer des émissions et parler du mariage… et c’est à nous qu’il l’a proposé !

De quoi parlerez-vous dans votre émission de radio ?
On nous a demandé d’animer six émissions à partir du mois de janvier. Nous allons commencer chacune des émissions par chanter l’une de nos chansons. Nous aborderons ensuite un sujet lié à la vocation du mariage. Nous parlerons aussi de ce que veut dire se faire petits, ensemble, en couple, en reprenant les paroles de notre chanson comme point de départ.

Si vous ne pouvez pas écouter leurs émissions sur Radio Maria Italie, vous pouvez suivre le jeune duo sur leur blog, leur page Facebook et sur leur chaîne YouTube.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]