Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vous n’arrivez plus à vous concentrer sur le moment présent ? Voici nos 6 conseils pour y remédier

Vous n'arrivez plus à vous contrer sur le moment présent
©shutterstock
Se concentrer ©shutterstock
Partager

Si vous aussi vous souffrez d'un manque de concentration chronique, cet article est fait pour vous.

C’était la cinquième personne à me faire la remarque : « David tu es stressant à tout le temps trembler et bouger avec ta jambe ! Quelque chose ne va pas ? »

À chaque fois que le sujet revenait sur la table, j’essayais de m’analyser et de comprendre pourquoi, sans m’en rendre compte, j’avais un tel comportement. Ma première réponse fut assez simple : je pense que je suis trop sensible au café !

Mais mon dernier interlocuteur était formel sur le sujet, et ma réponse ne l’a pas satisfait. Il m’a répondu : « Je ne pense pas que ça en soit vraiment la cause… Ton tremblement est le signe d’une activité cérébrale… Tu es en train de penser à autre chose non ? »

Il venait de mettre les mots sur un vrai défi que je rencontre… mon manque de concentration ! Chaque discussion enclenche une série d’idées et de listes de tâches qui me déconnectent de la réalité. C’était comme si, d’un coup, dans mon cerveau, on venait d’ouvrir le portail d’un enclos et que des dizaines de chèvres en sortaient, que j’essayais de les rattraper les unes après les autres sans succès.

Si vous parlez avec mon associé Thomas, il pourra vous dire à quel point je peux être dans les nuages. J’écoute, mais je suis ailleurs.

Pendant longtemps je me suis dit que j’étais capable de faire deux choses en même temps, que c’était ma force créative ! Mais j’ai, à l’inverse, pris conscience qu’en réalité je suis souvent déconnecté et passe à côté d’un tas d’informations. Déconcentré et pas entièrement présent, je perdais un temps fou.

Quand je suis ailleurs, une réunion qui peut être bouclée en 15 minutes s’étend à une heure de répétitions, de hochements de tête pour tenter de prouver que l’on suit alors qu’on est ailleurs.

Je crois que la pire sensation, c’est celle de la fin de la journée, quand j’ai l’impression de n’avoir rien fait, comme s’il y avait de la brume dans mon cerveau. Vous savez, la sensation du travail non accompli malgré les heures de boulot et le retour tard à la maison.

Depuis cette prise de conscience je me suis renseigné pour essayer d’être plus présent. Voici une liste de conseils qui peuvent vous aider à être davantage concentré et par conséquent vous faire gagner un temps fou pour vous permettre de mieux profiter de chaque journée.


1 Regarder dans les yeux


Au risque de passer pour un asocial, il m’arrive parfois d’avoir du mal à regarder quelqu’un dans les yeux, je regarde autour de moi, l’état de mes chaussures. C’est ma femme qui me fait souvent la remarque : « David, tu m’as mise mal à l’aise à ne pas le regarder, on avait l’impression que tu n’en avais rien à faire ! ». Loin de moi l’idée d’être méprisant, j’étais juste en train de penser à autre chose. J’ai pris conscience que pour me concentrer pleinement sur mon interlocuteur, rien de mieux que de faire plusieurs contacts visuels.


2 Faire un « reset »


Il m’arrive d’avoir mon iPhone qui se met à être très lent : généralement, c’est qu’un trop grand nombre d’applications tourne en arrière-plan. Je dois alors prendre un moment pour regarder tout ce qui est en route et souvent je suis surpris du nombre de « pages » ouvertes. C’est la même chose avec mes pensées, dès le matin mon cerveau s’enclenche sur ma to do list : l’e-mail à envoyer, l’appel à ne pas oublier, l’idée de génie à partager à mon associé etc.

J’ai décidé de me mettre au silence, un moment pendant lequel j’essaye de me concentrer sur la présence de Dieu en moi, autour de moi. Le silence est parfois un vrai moment de sport pour moi, car mon cerveau ne veut pas rester dans cet état, mais, au bout de quelques jours, l’exercice est plus simple et très enrichissant.


3 Stop aux notifications


Je suis le premier coupable, mais rien de pire que d’avoir les notifications allumées et notre regard qui fuit vers elles toutes les cinq minutes, surtout pour savoir que Mike a liké notre page ! Si vous voulez respecter votre interlocuteur, mettez votre téléphone en mode avion.


4 Éteindre son ordinateur


Pour les réunions, vous pouvez dès le début demander que chacun range son ordinateur. La tentation que chacun se mette à regarder ses e-mails est très grande, puis après c’est un effet boule de neige car tout le monde s’y met, et alors la réunion se transforme en une longue agonie.


5 Retour aux sources


C’est l’un des meilleurs conseils qu’on m’ait donné : toujours avoir un petit carnet avec moi, pour noter mes idées, vider mon cerveau de ce qui l’encombre. J’ai remarqué que lorsqu’une pensée apparaît lors d’un rendez-vous, je n’arrive pas à l’enlever, comme si mon cerveau ne voulait pas que je la perde. Du coup il vous suffit de noter la pensée et alors vous êtes libéré ! Je me suis mis à faire un bullet journal, ça peut vous être utile.


6 Faites des pauses


Il m’arrive d’avoir la sensation d’être partout sauf ici, présent. C’est souvent que mon cerveau est plein, je suis trop fatigué, cela ne sert à rien d’essayer de forcer, ça ne marche pas. Du coup l’idéal c’est une balade, une pause de quelques minutes dehors. Pour ceux qui sont des accros aux réunions, je vous propose de faire vos réunions en marchant dehors ! C’est très bénéfique.

Être présent, c’est le début d’une vie pleinement vécue.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]