Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconArt & Voyages
line break icon

« La Peur » de Stefan Zweig au Théâtre Michel : une adaptation aussi géniale qu’angoissante

© Théâtre Michel

Maëlys Delvolvé - Publié le 20/01/17

Un spectacle haletant à voir jusqu’au 26 mars prochain au Théâtre Michel, à Paris.

Jusqu’au 26 mars prochain (prolongations obligent), Stefan Zweig est à l’honneur au Théâtre Michel, avec une formidable adaptation au suspense hitchcockien de La Peur, nouvelle écrite en 1913.

Fritz travaille trop, ses activités d’avocat pénal l’empêchent de s’occuper de ses enfants et de sa femme Irène, qui se sent délaissée. Celle-ci trompe son mari avec Édouard, son professeur de piano. Un soir, alors qu’elle sort de chez son amant, une mystérieuse jeune femme l’aborde. Elle prétend être la compagne d’Édouard et la menace de tout raconter à Fritz.

Commence alors un terrible chantage dans lequel Irène s’engouffre fatalement. Sans cesse traquée par cette « sorcière » hystérique, elle ne sait comment échapper à ses tourments infernaux et au désespoir.

Un huis-clos au parfum des années 1950

Tout participe de l’atmosphère anxiogène qui se construit progressivement. Si la musique est joyeuse, elle ne le reste pas très longtemps et cède très vite le pas à des mélodies plus angoissantes. Un ingénieux décor d’intérieur bourgeois des années 1950 suggère, en évoluant au fil des scènes, l’effrayant engrenage dont Irène est prise au piège, enfermée dans son insupportable cauchemar.

La mise en scène d’Élodie Menant est admirable, et ne rend l’adaptation que plus convaincante. Avec ses airs de roman à suspense, La Peur témoigne du génie de Zweig à dresser les portraits psychologiques de ses personnages. Les tourments d’Irène et de Fritz sont parfaitement humains, malgré l’horreur de la situation, il est très aisé d’imaginer qu’elle puisse effectivement avoir lieu, tant les caractères et les réactions sont justes.

Brillante distribution

L’excellente mise en scène d’Élodie Menant est couronnée par son jeu extraordinaire – nous assistions à sa première représentation dans le rôle d’Irène, qu’elle partage avec Hélène Degy. Elle incarne parfaitement la jeune femme adultère, terrassée par la peur de sa détractrice, des suspicions de son mari, de ses propres mensonges, et de sa folie grandissante.

Quant à Aliocha Itovich, qui tient le rôle de Fritz, il rend tout aussi brillamment les soucis et remords de l’avocat débordé. Ophélie Marsaud se livre à une interprétation terriblement glaçante de la jeune traqueuse. Amoureux de Zweig et de théâtre, cette adaptation de très grande qualité mérite d’être connue : courez-y !

© Théâtre Michel
© Théâtre Michel
© Théâtre Michel

La Peur, de Stefan Zweig, au Théâtre Michel, 38 rue des Mathurins, 75008.
Jeudi, vendredi, dimanche à 19h, samedi à 19h15. Durée : 1h15.
De 18 à 29 euros (10 euros moins de 26 ans).
Plus d’informations ici.

Tags:
Théâtre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement