Aleteia

Comment donner du sens au travail ?

Père Potez © Famille Chrétienne / YouTube
Partager
Commenter

Une conférence sur le thème du « Travail de l’enfantement » sera donnée par le père François Potez vendredi 13 janvier 2017 à 20h30.

Dès son arrivée comme curé de la paroisse Notre-Dame-du-Travail, il y a neuf ans, le père François Potez a voulu lancer le conseil paroissial dans une réflexion approfondie sur la signification de ce vocable « Notre-Dame du Travail ». Très tôt en effet, il a été convaincu du fait que porter ce titre n’est pas anodin, et que cela confère à la paroisse une mission particulière vis-à-vis du monde du travail.

Un peu d’histoire

À la charnière des XIXe et XXe siècles, l’abbé Soulange-Bodin, fondateur de la paroisse, avait mis en œuvre des intuitions fortes qui répondaient à certains grands défis de l’époque. Il était attentif aussi bien aux populations du quartier – en particulier « aux gamins livrés à eux- mêmes » – qu’aux « travailleurs de toutes les classes » qui convergeaient vers Paris. Il voulait qu’au moment où ils viendraient à l’Exposition Universelle, « les travailleurs des deux Mondes puissent venir prier dans le sanctuaire de la Vierge du Travail ». « Il faut, disait-il encore, qu’en 1900, tandis que s’ouvrira le Palais des produits du travail, s’ouvre pour les producteurs du travail un grand Sanctuaire d’union et de concorde ».

Une spiritualité pour notre temps

Comment prolonger cette intuition et la rendre accessible pour nous, qui sommes du XXIe siècle ? En ce temps si particulier de l’histoire, la Vierge Marie a quelque chose à dire du travail.

S’appeler « paroisse Saint-Joseph » ou « paroisse Notre-Dame-du- Travail », ça n’est certes pas la même chose. La Vierge Marie n’est pas saint Joseph… Qu’a-t-elle de particulier à dire ? Elle nous apprend surtout à « offrir » le travail, alors que Joseph nous apprend plutôt à « faire », à exercer un métier. Elle nous apprend que le travail ne gagne sa valeur – une valeur eucharistique, pour ceux qui ont la foi – que s’il est offert. Dans ce monde si dur et si douloureux, une des voies, sinon la voie, pour retrouver un juste chemin et une vraie signification pour le travail, est sans aucun doute celle de l’humble offrande de son travail.

Et pour l’avenir ?

L’abbé Soulange-Bodin voulait fonder un sanctuaire de la Vierge du Travail. Qu’est-ce qu’un sanctuaire dédié à Notre-Dame-du-Travail ? Y fera-t-on bientôt des pèlerinages ? Quel message veut-elle délivrer à notre quartier, à notre monde contemporain ? Ces questions sont encore ouvertes et n’ont pas encore trouvé de réponses définitives. Mais c’est dans le but de participer à ce grand mouvement, dont on pressent qu’il est nécessaire et très urgent, que la paroisse se lance dans un cycle de neuf conférences, reprenant les thèmes développés au long des neuf jours de la neuvaine à Notre-Dame-du-Travail proposée depuis octobre 2016.

La première de ces conférences, sur le thème du « Travail de l’enfantement », sera donnée par le père François Potez, vendredi 13 janvier 2017 à 20h30.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]