Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 06 mars |
Sainte Colette de Corbie
home iconCulture
line break icon

La découverte incroyable d’un dessin de Léonard de Vinci

Patrick de Bayser © Cabinet de Bayser

Patrick de Bayser © Cabinet de Bayser

Marie Fournier - Publié le 27/12/16

Entretien avec Patrick de Bayser, l’expert qui a authentifié l’œuvre.

Découvrir dans un carton à dessins une œuvre de Léonard de Vinci est le rêve de tout expert ! Patrick de Bayser raconte à Aleteia l’incroyable découverte d’un dessin de saint Sébastien de la main de Léonard.

Aleteia : Qui êtes-vous Patrick de Bayser ?
Patrick de Bayser : Je suis expert en dessins anciens au sein du cabinet de Bayser. Je m’occupe d’expertise depuis maintenant 20 ans. Je travaille pour de nombreuses maisons de vente aux enchères dont la maison de vente Tajan avec qui je collabore depuis 15 ans. Mon père travaillait déjà avec eux avant.

Quelle est la genèse de cette découverte ?
Un client de la maison de vente Tajan, qui avait besoin de valoriser ses dessins, est venu leur présenter un carton de feuilles pour expertise. Le client avait hérité de ces œuvres par son père il y a au moins une trentaine d’années. Son père était un bibliophile averti, un médecin qui collectionnait un peu les dessins en plus des livres.

Quel rôle avez-vous joué dans cette fabuleuse histoire ?
Après le passage de ce client, je me rends à mon tour chez Tajan pour réaliser des expertises. Je me penche sur ce carton, car mon frère Augustin avec qui je collabore, m’avait signalé un dessin intéressant annoté « Michel-Ange ». Je regarde le carton et je tombe sur l’œuvre. Je tombe même plutôt en arrêt devant ce dessin. Il est marqué « Michel-Ange » mais ce n’est pas du tout l’impression qui domine. J’ai immédiatement l’intuition que le dessin est proche de Léonard. Est-ce Léonard lui-même ? À force de voir des dessins, l’accumulation de visions fait que l’on est plus ou moins sûr parfois. Mais là, je vois ce dessin, et je me dis c’est « un Léonard » !

Qu’est ce qui vous amène à identifier ce dessin comme un Léonard ?
J’examine l’œuvre de près et je m’aperçois que c’est un dessin de gaucher. Léonard est connu pour être gaucher, ce qui fait accélérer les battements de mon cœur : ma première impression est en train d’être confirmée. Puis, je vois que le dessin est monté sur le côté avec une charnière et que l’on peut voir le verso. À ce moment là, je retourne le dessin et je découvre les deux schémas scientifiques en rapport avec l’étude de la lumière et les deux distiques d’écriture spéculaire. C’est bien mieux qu’une signature. On ne peut rêver mieux : on a à la fois Léonard peintre et Léonard scientifique réunis sur une même feuille !

Comment avez-vous confirmé l’authenticité de dessin ?
J’ai ensuite foncé dans ma bibliothèque pour regarder le catalogue de l’exposition sur les dessins et manuscrits de Léonard (Musée du Louvre et Metropolitan Museum, 2003-2004) réalisé par le Dr Carmen C. Bambach, conservateur au Metropolitan Museum de New-York. J’ai vu cette exposition à deux reprises et j’avais souvenir de cette technique de dessin assez tôt chez Léonard, dans sa première période. Dans le catalogue, je tombe sur une autre étude de saint Sébastien conservée à la Kunsthalle de Hamburg. Cette étude est moins poussée, plus concentrée sur l’étude du corps, sur le tronc et au verso, se trouvent également des schémas scientifiques. Fantastique ! Dans la notice de Carmen, il y a mention d’une liste établie par Léonard à Milan après son départ de Florence. Cette liste mentionne la présence de huit saint Sébastien dans son atelier. Nous avons retrouvé un morceau du puzzle ! J’ai ensuite envoyé une photo au Dr Bambach, expert la plus reconnue pour les dessins de Léonard. Emballée, elle l’a vu très rapidement et a confirmé son authenticité après une étude approfondie.

Quel sera l’avenir de ce dessin ?
Nous attendons la nouvelle officielle, mais a priori le dessin va être classé Trésor National (il ne pourra plus quitter la France). Dans ce cas là, nous nous dirigerons vers une vente de gré à gré avec le musée du Louvre. Actuellement, le dessin est estimé 15 millions d’euros. Affaire à suivre…

Tags:
Artsculturedécouvertedessinléonard de vinci
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
2
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
3
La rédaction d'Aleteia
Attention, ces saints vont prendre vie sous vos yeux !
4
WEB2-IRAK-IMEDIA
Hugues Lefèvre
Les cinq choses à savoir sur le voyage du pape François en Irak
5
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – François en Irak : avec le vaccin de l’espéranc...
6
Guillaume et Dorota Andrieu
Marzena Devoud
« Notre challenge ? Faire découvrir aux fiancés que l’on do...
7
Rachel Molinatti
Entre deux livraisons, il fait un coucou à sa maman du Ciel
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement