Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconArt & Voyages
line break icon

Il avait promis de rester célibataire toute sa vie s'il ne pouvait pas épouser la femme qu'il aimait

©Divulgação/Casa Real da Noruega

© Aleteia Portugal

Sempre Familia - Aleteia Brésil - Publié le 28/11/16

L’héritier du trône de Norvège a eu le coup de foudre pour une "roturière".

Dans le monde des familles royales, une règle officieuse veut que les monarques et leurs successeurs épousent des membres d’autres maisons royales (ou nobles, à la limite). Par le passé, cette pratique avait cours majoritairement comme stratégie diplomatique en vue des intérêts du pays : renforcer des empires et nouer des alliances, tel en était clairement l’objectif. Les sentiments et préférences n’avaient alors que peu d’importance.

La fin des mariages arrangés ?

Ce n’est que très récemment que cette pratique commença à être relativisée – il suffit de penser à Kate Middleton, la probable future reine consort d’Angleterre, ou à Letizia Ortiz en Espagne. Aujourd’hui, plus personne ne s’offusque qu’un membre d’une famille royale épouse un « roturier ».

C’est l’actuel roi de Norvège, Harald V, qui ose braver cette règle pour la première fois. En 1959, alors jeune prince, il fait la connaissance de Sonja Haraldsen, fille d’un marchand de vêtements. Une roturière, donc. Le coup de foudre est immédiat, mais leur relation interdite.

Elle ou personne !

Sonja Haraldsen voit le jour à Oslo le 4 juillet 1937, où elle grandit et étudie la couture, le français, l’anglais et l’histoire de l’art. À cette époque, un mariage avec une jeune femme roturière, non issue d’une famille royale, est impensable.

Pendant des années, le père de Harald, le roi Olav V tente de convaincre son fils d’épouser une femme appartenant à une famille royale. Le roi Olav n’a rien de personnel contre Sonja, mais il craint qu’un mariage avec une fille de de cette classe ait un impact négatif pour la jeune monarchie norvégienne, qui ne s’est séparée de la Suède que depuis 1905.

Harald n’écoute pas son père et persiste dans son engagement avec Sonja Haraldsen : ce sera elle ou personne. Déterminé à l’épouser, il fait comprendre à son père qu’il resterait célibataire toute sa vie s’il ne pouvait l’épouser.

Le roi Olav patiente neuf années avant qu’Harald ne change d’avis. En vain. Le 29 août 1968, le prince Harald et Sonja se marient enfin. La roturière est désormais princesse de Norvège. En 1991, à la mort d’Olav, le couple devient le roi Harald V et la reine Sonja.

Tags:
Amournorvegeroi
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement