Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 octobre |
Saint Jean de Capistran
Aleteia logo
home iconArt & Voyages
line break icon

Découvrez l’exceptionnelle église des chevaliers du Temple à Londres

Église du Temple à Londres © Wikipedia

Église du Temple à Londres © Wikipedia

Aleteia.ES - Daniel Esparza - Publié le 16/11/16

Bâtie et consacrée au XIIe siècle, elle s’inspire de l’Église du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

Les églises fondées par les membres de l’Ordre du Temple – officiellement nommé, « Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon »- sont presque toujours bâties autour d’une nef ronde, contrairement à la plupart des basiliques et cathédrales que nous connaissons, qui ont des nefs rectangulaires ou en forme de croix grecque ou latine. La Temple Church, à Londres, est l’une des églises templières les plus connues – elle demeure quasi intacte – mais elle n’est aucunement une exception.

La Temple Church fut consacrée en 1185, avec une nef particulière construite sur un plan circulaire. Ce tracé circulaire dans les églises templières s’inspire du modèle de l’Église du Saint-Sépulcre, à Jérusalem. Après la reconquête de cette ville par les croisés, en 1099, le dénommé « Dôme du Rocher » fut confié aux chanoines augustins qui en firent une église.

Le Dôme du Rocher avait été construit sur le site de l’ancien Temple de Salomon, et les chevaliers du Temple choisirent d’installer leur maison cheftaine dans l’ancienne Mosquée Al-Aqsa, qui s’élevait sur le même sanctuaire que la coupole. Ils conservèrent ces lieux pendant une grande partie du XIIe siècle, jusqu’en 1187, date de la reprise de la ville sainte par Saladin.

Église du Temple à Londres © Wikipedia
Église du Temple à Londres © Wikipedia
Église du Temple à Londres © Wikipedia

Le Templum Domini, est le nom que les templiers donnèrent au Dôme du Rocher ; il était représenté sur les sceaux officiels des Grands Maîtres de l’Ordre. Sa forme devint rapidement un modèle d’architecture pour les églises des Templiers, à travers toute l’Europe.

La Temple Church de Londres a un diamètre de presque 17 mètres. Ses murs sont entourés par les toutes premières colonnes de marbre de Purbeck (en réalité, du calcaire poli, originaire des mêmes carrières que les romains avaient exploité, en arrivant sur les îles de Bretagne). Il est probable que les murs et certains grotesques des chapiteaux aient été peints en couleurs à l’origine.

Le Temple fut consacré le 10 février 1185, avec la présidence d’Héraclius, patriarche de Jérusalem. On considère également que le roi Henri II (1154-1189) aurait assisté à la consécration.

Tags:
cultureÉglisehistoirejerusalemLondressaint sepulcretempliers
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
5
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement