Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’étonnant voyage de la Vierge noire autour du monde

Hugo Boss's Alex Thomson (R) and Banque Populaire's Armel Le Cleach (C) sail with others during a charity race on the Hudson River ahead of the New York-Vendee Race, on May 27, 2016 in New York. / AFP PHOTO / Jewel SAMAD
Partager

La 8e édition du Vendée Globe sera sous la protection de Notre-Dame de Rocamadour, patronne des navigateurs.

Le 31 octobre prochain, à 16 heures, la statue de Notre-Dame de Rocamadour accostera au port des Sables d’Olonne en Vendée avant de rejoindre, en grande procession, l’église Notre-Dame-de-Bon-Port où elle sera exposée à la dévotion des fidèles durant toute la durée de la 8e édition du Vendée Globe, la plus mythique course à la voile autour du monde, sans escale ni assistance, qu’on appelle aussi l’Everest des Mers.

Une présence de la Vierge noire qui n’a rien d’incongrue puisqu’à Rocamadour, petit village pittoresque du Lot bien connu des touristes, elle y est célébrée comme sainte patronne des navigateurs depuis le XIIe siècle.

C’est au curé des Sables d’Olonne, le père Vincent Lautram, que l’on doit cette sainte présence dans la ville départ de la course. « Tout a commencé lors de ma dernière visite dans le sanctuaire, j’y prenais quelques jours de vacances après avoir accompagné un camp de routiers » a-t-il déclaré au micro de la radio chrétienne locale RCF Vendée. « J’ai été très marqué par la présence de ces nombreux ex-voto de marins remerciant la Vierge de les avoir sauvé d’un naufrage et puis, je me suis souvenu que plusieurs personnes de mon entourage, engagées dans la Marine Nationale, avaient demandé l’intercession de la sainte patronne des navigateurs dans des moments de grands danger ».

Le tour du monde de Notre-Dame de Rocamadour 

C’est alors non sans humour qu’il déclare, l’année dernière, au père Ronan de Gouvello, recteur du sanctuaire à l’époque, qu’il souhaite voler Notre-Dame de Rocamadour pour la ramener chez lui à l’occasion du Vendée Globe. Tout de suite, l’idée séduit le père de Gouvello qui met le père Lautram en liaison avec le Rocamadour Yacht club (RYC), association qui a pour objet la promotion et le rayonnement de Rocamadour comme sanctuaire maritime. L’abbé de Gouvello, qui était à quelques jours de quitter son ministère pour devenir recteur de la cathédrale de Cahors, y a vu un moyen inespérée d’accomplir son vœu : celui que la Vierge de Rocamadour fasse le tour du monde.

Vœu en passe d’être accompli, grâce à la sportelle, l’insigne du pèlerinage à Rocamadour, qui sera remis par le RYC à chaque skipper du Vendée Globe qui le souhaite, lors de la messe de la Toussaint aux Sables d’Olonne, célébrée par Mgr Castet, évêque de Luçon et Mgr Camiade, évêque de Cahors, venu pour l’occasion.

Pour le père Vincent Lautram, curé des Sables d’Olonne, c’est une manière de donner « une dimension chrétienne à cette course et de montrer aux skippers du Vendée Globe que la communauté catholique pense et prie pour eux ».

Le jour du départ, le 6 novembre, à 13h02 très précisément, un cierge sera allumé auprès de la statue de la Vierge dans l’église des Sables d’Olonne. Une flamme qui s’éteindra quelques mois plus tard lorsque tous ces marins seront rentrés à bon port.

rocamadour-001
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]