Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mariés au premier regard : des célibataires se diront oui sans s’être jamais vus

© Chev Wilkinson / Getty
© Chev Wilkinson / Getty
Partager

M6 s’acharne sur le mariage : jusqu'où la télé-réalité ira-t-elle ?

On croirait presque au résultat d’un concours intitulé « qui trouvera la meilleure idée pour achever la désacralisation du mariage ? » tant le concept est surréaliste. M6 frappe très fort avec sa nouvelle émission, Mariés au premier regard. Le nom de l’émission n’est pas trompeur : deux célibataires se rencontreront la première fois en robe et smoking, entourés par leurs familles et amis, devant monsieur le maire qui prononcera le mariage. Alors surtout rassurez-vous, ce ne sera pas le fruit du hasard, mais le verdict de la science qui, elle, prend du grade pour devenir quasiment toute-puissante.

Un retour aux mariages arrangés ? 

Quiconque prônerait le retour au mariage arrangé en France serait considéré d’un autre temps, à raison puisqu’il n’est plus du nôtre. Mais alors pourquoi cette émission au concept pré-moderne fascine-t-elle autant ? Le mariage arrangé était le fruit de la réflexion (et des intérêts) des parents qui connaissent quand même mieux leurs enfants que trois scientifiques penchés sur un questionnaire d’une part. Il était également en vogue à une époque ou l’engagement du mariage était compris et respecté (pour le plus grand malheur de quelques uns sans doute, c’est un autre sujet). Pourquoi replonger dans une pratique que nous avons voulu abandonner, en remplaçant ses parents par des ordinateurs, comme si la réussite d’un mariage se résumait au nombre de cases cochées… Mystère révélateur.

Concrètement, cette expérience est en effet menée par trois scientifiques : une sexologue, un comportementaliste expert de la vie de couple et un psychologue. Ils ont établi ensemble un protocole pour définir des profils très détaillés des participants qui doivent être célibataires, jamais mariés, sans enfants et prêts à vivre en couple. Mais qui, détail important, ne sont pas au courant de la fin de l’émission : ils sont persuadés d’être là pour « trouver l’amour ».

Cocher toutes les cases 

Alors comment la science choisit-elle pour ces coeurs perdus ? En étudiant la batterie de tests effectués : une étude comportementale sur le mode de vie, l’ambition professionnelle, la conception de la vie de famille, mais aussi des tests physiques d’attractivité auditive et chimique. De ces réponses, les « scientifiques » tirent des taux de compatibilité, puis préparent les futurs mariés jusqu’au jour J, date de leur rencontre et mariage.

Alors le titre n’est pas trompeur, mais pourrait être complété par un, Divorcés au deuxième regard ? Parce qu’évidemment l’engagement fou n’en est pas un. Après la cérémonie, le voyage de noce et l’installation commune, les époux choisiront de poursuivre l’aventure ou de divorcer. L’émission parle du mariage comme de « l’engagement le plus fort qui soit », mais le concept veut que les candidats puisse le rompre au bout de six semaines. Logique implacable.

Que reste-t-il des valeurs du mariage ? 

Et c’est bien le plus gênant dans l’affaire : il n’y a pas le moindre respect de ce qu’est le mariage, même civil.

Car reprenons les textes prononcés par le maire devant les futurs époux, et commençons par le début : « Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance ». Ce n’est quand même pas rien ! Pour M6, c’est dérisoire, les valeurs de la République seront défendues une autre fois. On se demande comment exiger ensuite que les institutions, et a fortiori l’État, soient ensuite défendues ou respectées…

À l’heure où les divorces se multiplient…

Mais si la science est si compétente, on aimerait glisser l’idée à nos trois scientifiques magiques de se pencher sur les cas de tous ces couples qui divorcent chaque jour, quelques années seulement après s’être promis fidélité et assistance… Ne pourrait-on pas chercher à aider ceux qui ont promis plutôt que de pousser des gens à promettre sans liberté, et donc sans choix ?

Plus personne ne se marie et pourtant tout le monde rêve de robe blanche et de cérémonie féérique. Se trouve peut-être dans cette aspiration l’une des clefs du problème existentielle de nos générations. Au lieu de réfléchir à ce désir décidément bien ancré, on l’assouvit dans l’immédiateté sans se soucier des conséquences qui pourraient être désastreuses. Schizophrénie d’une triste époque en quête de sens, mais qui refuse tout guide.

M6 s’en soucie peu : la chaîne a placé des dizaines de caméras, et s’assure un buzz médiatique qui sera inévitablement suivi par une foule de curieux. Alors que les « enfants du divorce » commencent à dire publiquement la souffrance qui est la leur, M6 s’acharne sur ce qu’il reste du mariage. Seuls les psychologues pourront peut-être en tirer profit, et M6 bien entendu.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]