Aleteia

Elle fait sa première communion à 101 ans !

© Asilo Padua
© Asilo Padua
Partager
Commenter

Il n'est jamais trop tard pour Dieu, comme l'a prouvé la brésilienne Doña Penha !

Le 28 septembre 2016, Doña Penha, malgré toute son expérience, a vécu un moment unique dans sa vie. La centenaire a reçu la première communion durant la messe donnée à la maison de retraite du Mont Carmel à Rio de Janeiro, au Brésil.

« Aucun temps, aucune honte ne peut l’empêcher »

« Ce fut une très belle célébration qui nous démontra qu’il n’est jamais trop part pour recevoir l’Eucharistie, quand quelqu’un cherche Dieu, aucun temps, aucune honte ne peut l’en empêcher » a affirmé Josiane Ribeiro, de l’équipe de la direction de la maison de retraite. Elle explique que Doña Penha est arrivée il y a environ un an à la maison de retraite, dirigée par les sœurs de Notre-Dame du Rosaire de Fatima. Il y a une chapelle dans l’institution, où une messe est proposée durant la semaine.

Elle devient pratiquante à 100 ans

Doña Penha a commencé à assister à la messe avec d’autres femmes. Un jour, elle demanda à recevoir le sacrement de réconciliation. Mais le père Domingos Sàvio Silva Ferreira réalisa qu’elle n’avait pas encore fait sa première communion et demanda aux sœurs de la préparer à recevoir ce sacrement. Les sœurs qui l’assistaient ont confirmé que c’est ce qu’elle désirait vraiment : « Elle a toute sa tête, et tout à fait préparée à recevoir la première communion, du fond du cœur ». L’Église catholique ne fixe pas « d’âge limite » pour recevoir ce sacrement. Elle demande à ce que la personne concernée soit capable de raisonner, soit traditionnellement à partir de 7 ans. Il n’y a pas de limite dans l’autre sens, à condition que la personne soit en capacité de distinguer le pain eucharistique du pain ordinaire.

La nouvelle égérie de la maison de retraite

Les photos de la première communion de madame Penha, postées sur la page Facebook de la maison de retraite ont connu un succès considérable. Parmi les « Que lindaaa ! » (comme c’est beau), un internaute a posté « Chacun a son heure, la sienne, c’était maintenant. Que Dieu la bénisse ! »

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]