Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconFor Her
line break icon

5 astuces pour survivre à la messe avec vos enfants

Public domain

FOR HER - Publié le 17/09/16

Avec un peu de chance, vous pourrez même entendre l'homélie !

Certaines choses mettent la patience d’une mère à l’épreuve… Comme emmener ses enfants quelque part (n’importe où). Si vous voulez vraiment partir à l’aventure en territoire terrifiant, prenez vos petits avec vous et allez à la messe. Âmes sensibles, s’abstenir.

Si vous êtes comme moi, vous vous préparez sans doute psychologiquement 24 heures avant la messe. Nous voulons tous que nos bambins aillent à l’église et construisent une relation avec le Christ, mais ce n’est pas toujours évident et le découragement pointe rapidement à l’horizon. Après de nombreux dimanches passés à regrouper mes quatre enfants pour les emmener vers le Saint Sacrement, voici mes cinq meilleures astuces pour survivre à cette rude épreuve :

1. Préparez les tenues de chacun

Arriver à tous les emmener sur les bancs d’église (et à l’heure !) nécessite des qualités d’anticipation. Bien sûr, vous pouvez y aller sans rien préparer, mais voulez-vous verser autant de larmes que moi ? Pour éviter de faire une dépression nerveuse devant toute l’assemblée, préparez les tenues de vos enfants la veille au soir. Si vous ne le faites pas, votre bébé finira avec des collants à la place du pantalon, et un vieux tee-shirt troué (ce que vous réalisez, bien-sûr, juste avant d’entrer dans l’église). Vous finissez alors par choisir les places les plus proches de la sortie, pour pouvoir vous échapper à peine le chant d’envoi terminé.

2. Faites leur sac

Certains parents que je connais sont vraiment courageux (ou fous), et ne préparent aucun petit sac pour leurs enfants. Emportez des couches et des gilets : il est essentiel d’être paré pour toute éventualité. Les bouteilles d’eau et petits gâteaux sont généralement mes priorités. Des livres imagés et des crayons de couleur sont également d’une grande aide pour les 4 ans et moins.

Un jour, j’ai oublié de prendre des couches, et mon bébé a eu un besoin urgent. Malgré ma résolution d’écouter le Sermon sur la Montagne (dans l’Évangile de saint Matthieu), à ce moment précis, je n’ai pas pu m’empêcher de prier le Seigneur et de Lui demander de faire apparaître des couches dans mon sac.

3. Entretenez une bonne forme physique

Je ne vous dis pas de devenir Simone Biles, mais avoir un peu d’endurance aide bien quand il s’agit d’emmener ses enfants à la messe. Faites du sport et mangez bien, vous ne savez jamais quand vous devrez courir pour chercher votre petit qui se dirige vers l’autel.

4. Prévoyez des pauses pipi

À cette étape de ma carrière parentale, j’ai arrêté de compter le nombre de messes que j’ai écoutées depuis les toilettes. Une sur cinq peut-être ? Si vous avez des enfants qui commencent à apprendre comment aller sur le pot, je ne peux rien faire pour vous. Vous n’allez pas assister à plus de cinq minutes de messe. Pour les autres, il peut s’avérer utile d’imposer une pause pipi obligatoire avant d’aller à l’église.

5. Embrassez le chaos

Chaque dimanche est une nouvelle aventure. Et par « aventure », je veux dire qu’à peine rentrée à la maison, j’ai besoin d’une triple dose de café. Et de cinq croissants. Mais cela en vaut la peine : passer une heure en famille et avec le Christ n’a pas de prix. Chers parents, n’essayez pas d’être parfaits ! Les bébés pleurent et les petits essayent de grimper dans le bénitier, c’est normal. Jésus vous voit et apprécie vos efforts. Alors respirez un bon coup et emmenez vos plus petits prier et grandir avec Dieu !

Tags:
ÉgliseEnfantsMessesaint sacrement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement