Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Arrêtons de donner nos vieux chiffons aux pauvres

© Dyana CC
© Dyana CC
Partager

Si le Christ vous demandait un manteau, lequel lui donneriez-vous ?

« Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Matthieu 25, 40)

C’est la rentrée : les grands nettoyages sont à l’ordre du jour. Mais avant de jeter vos vieux habits dans un grand sac pour des oeuvres de charités locales, réfléchissez une minute : que donnez-vous et pourquoi ? Est-ce que vous rendez vraiment service en donnant ce sac ? Y a-t-il seulement de vieux habits ou avez-vous sacrifié quelque chose ?

Ce que nous donnons aux autres devrait refléter leur valeur

Il est bien trop facile de nous complaire dans ce que nous « donnons aux nécessiteux », alors que ce n’est qu’une excuse pour refiler nos vieux habits. Ce que nous donnons aux autres devrait refléter leur valeur.

Il y a quelques années, je faisais le vide dans mes placards, et j’ai rempli un gros sac de pantalons usés et de tee-shirts tâchés. C’est mon mari qui m’a arrêtée : « Ça devrait aller à la poubelle. Tu ne peux pas donner ces tee-shirts ».

L’idée de les jeter m’a dérangée, mais m’a aussi fait réfléchir. Pourquoi est-ce que je donne aux nécessiteux des habits que je considère trop usés pour moi ou pour ma famille ? Ne méritent-ils pas mieux ?

Ils méritent autant de respect que vous et moi

Il ne s’agit pas de donner des habits de haute couture à des gens qui n’ont peut-être jamais entendu parler de Ralph Lauren ou de Calvin Klein. Il s’agit de traiter nos frères et sœurs avec le respect qui leur est dû, et de reconnaître leur dignité en leur donnant des choses auxquelles nous attachons de l’importance. Les pauvres sont suffisamment rabaissés. C’est une modeste façon de les honorer et de bien les traiter.

Les habits, les chaussures et les bijoux peuvent, tout bien pesé, paraître insignifiants, mais ne le sont pas. Parce que ce que nous portons et la manière dont les autres nous voient nous donne un sentiment d’amour-propre.

Qu’ils soient à l’étranger ou dans notre quartier, les pauvres sont comme vous et moi, ils aiment faire bonne impression et être bien habillés. Ils ont aussi besoin de beaux habits pour des raisons pratiques : entretiens d’embauche, lieux de culte et vie quotidienne.

Faites des heureux !

En faisant le grand nettoyage de début d’année scolaire, envisagez de donner quelques beaux habits et paires de chaussures du fond de votre placard. Donnez un joli pull que vous ne portez pas beaucoup pour faire un heureux.

Que ce soit bien clair, il n’y a rien de mal à avoir des habits de seconde main. Mais il y a une différence entre les vêtements de seconde main et les vieux chiffons dont vous ne voulez plus. Les habits tâchés, troués et trop usés devraient être placés dans une différente pile, pas donnés aux plus pauvres. De même pour les jouets et la nourriture.

Il reste alors un dilemme : que faire de cette autre pile ? Eh bien jetez certaines choses, et essayez d’en recycler d’autres (faites-en des déguisements pour vos enfants par exemple !).

Soyons prévenants et faisons quelques sacrifices. C’est une manière de faire preuve de Miséricorde.