Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Défigurée à l’acide, elle défile à la Fashion Week de New York

La jeune Indienne Reshma Qureshi à la Fashion Week de New York, le 8 septembre 2016 © TREVOR COLLENS / AFP
La jeune Indienne Reshma Qureshi à la Fashion Week de New York, le 8 septembre 2016 © TREVOR COLLENS / AFP
Partager

La jeune Indienne Reshma Qureshi nous éveille à la beauté.

Il y a deux ans, Reshma Qureshi, qui avait alors 18 ans, a été agressée à l’acide par son beau-frère : un moment de violence qui l’a défigurée à vie. Alors que de nombreuses femmes se cachent suite à un tel accident, Qureshi, qui vit en Inde, a intentionnellement cherché à attirer l’attention sur elle : le modèle est devenue activiste et experte en matière de tutoriel de beauté visant à valoriser d’autres victimes. Le 8 septembre 2016, elle a défilé à la Fashion Week de New York.

« Il fallait que je continue à me battre »

La jeune femme n’est malheureusement pas la seule victime d’une telle attaque. Dans une interview avec la BBC, Qureshi a confié que l’agresseur avait également attaqué sa sœur : « Ce jour-là, beaucoup de gens ont vu toute la scène, mais personne ne nous a aidées. Ma vie a complètement changé après l’attaque ».

Selon Women Now (site pour les femmes indiennes), l’hôpital local a fourni très peu d’aide à Qureshi. Ce sont des campagnes de financement qui ont réuni l’argent nécessaire à son opération. Elle se rappelle le moment déchirant où elle a vu son visage pour la première fois après l’opération : elle ne s’est pas reconnue. « J’ai dit à ma famille que je voulais mourir. Tout le monde m’a fait comprendre qu’il fallait que je continue à me battre ».

Après l’attaque, Qureshi s’est investie dans l’association Make Love Not Scars, qui lui a donné des conseils et présenté d’autres survivants : « Leurs conseils m’ont vraiment aidée à guérir et m’ont encouragée à vivre et à me battre. Aujourd’hui je me bats pour empêcher la vente d’acide en Inde ».

Elle est même devenue de visage de leur campagne. Des gros titres tels que « Mettre du vernis est plus difficile que de marquer un visage » et « Trouver la bonne nuance de rouge à lèvre est plus difficile que de trouver de l’acide concentré » veulent couvrir de honte les agresseurs et sensibiliser la société. Bien que la vente d’acide soit interdite en Inde depuis 2013, Qureshi explique que de nombreux magasins en vendent encore (et qui plus est, à bas prix). Dans ses vidéos, elle apprend aux femmes à se maquiller.

Ce jeudi 8 septembre, Qureshi a exposé son courage et son élégance en direct en défilant à New York pour la Fashion Week. C’est l’agence FTL Moda, mettant un point d’honneur à diversifier les modèles, qui l’a repérée et embauchée.

Avant son voyage, Qureshi a témoigné : « Aller à New York après ce que j’ai vécu est vraiment important pour moi. J’ai hâte de défiler et je suis heureuse de pouvoir partager mon expérience. D’autres victimes trouveront peut-être du courage après m’avoir vue. J’ai appris que la beauté n’était pas seulement dans le visage et les vêtements : elle découle de la confiance en soi. Il faut être courageux pour vivre pleinement ».

À votre tour, soutenez les victimes d’agressions et battez-vous contre la violence contre les femmes dans le monde.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]