Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sainte Thérèse de Lisieux à travers ses plus belles lettres !

© Fr Lawrence Lew CC
Partager

Se laisser enseigner, consoler, rejoindre par la sainte qui nous montre la petite voie de l’amour et de la confiance.

On connaît bien sainte Thérèse de Lisieux, docteur de l’Église, notamment à travers son Histoire d’une âme. Il est désormais possible d’approfondir ce que l’on sait de sa vie et de sa spiritualité à travers sa correspondance en lisant Les plus belles lettres de sainte Thérèse de Lisieux.

Qui était-elle vraiment ? Hélène Mongin, qui introduit et rédige les notes de cette édition, commence par nous livrer une courte biographie de la sainte, qui raconte son enfance, sa vie, et décrit son caractère, celui de ses parents et de ses sœurs. S’en suit une sélection de deux cent lettres de Thérèse, celles qui dévoilent le mieux sa vie intérieure et celles où elle se fait maîtresse de vie spirituelle. Ce sont donc les plus belles lettres qui sont regroupées dans cet ouvrage. Les notes et les commentaires d’introduction qui les accompagnent se révèlent d’une grande utilité : ils nous permettent de situer leur contexte et ainsi de les comprendre et les apprécier.

Itinéraire de la vie de Thérèse

En lisant sa correspondance, nous pouvons suivre l’itinéraire de Thérèse : nous découvrons (ou redécouvrons) sa vie, son entrée difficile au Carmel, la maladie de son père, les différentes étapes de sa vie en tant que Carmélite, ses souffrances, ses joies, la façon dont elle aime et dont elle prie, ses conseils spirituels. Toute sa spiritualité, en réalité.

Pour se plonger dans ces textes, deux possibilités s’offrent au lecteur. Il peut décider de les suivre dans l’ordre proposé, ou bien d’ouvrir le livre au hasard et de lire une lettre à la page qu’il a sous les yeux. Souvent cette lettre nous rejoindra, comme si Thérèse avait quelque chose de particulier à nous dire, en fonction de ce que nous vivons en ce moment. Parfois il est nécessaire de s’arrêter dans la lecture pour se laisser pénétrer et enseigner par sa spiritualité et ses paroles.

Une invitation à plus d’humilité 

Les images qu’utilise sainte Thérèse (être un petit grain de sable, une petite balle) nous invitent à plus d’humilité et de confiance en Dieu. « Priez pour que le grain de sable devienne un atome sensible seulement aux yeux de Jésus » (Lettre 74 à sœur Agnès de Jésus).

Sainte Thérèse laisse transparaître à travers ses lettres toute la charité qui habite son cœur, pour toute sa famille, son père, ses sœurs, son oncle, sa tante, sa cousine, ses frères spirituels. C’est une charité surabondante qui fait du bien et qui incite le lecteur à lui-même faire preuve de miséricorde. « Mon petit père chéri, ta Reine pense continuelle à toi, et elle prie toute la journée pour son roi » (Lettre 68 à Monsieur Martin).

Ce livre nous fait grandir dans l’amour de Jésus et des autres. « Ah ! si tu savais combien le bon Dieu est offensé ! Ton cœur est si bien fait pour le consoler… Aime-le à la folie pour tous ceux qui ne l’aiment pas ! » (Lettre 92 à Marie Guérin)

Sainte Thérèse et le sens de la souffrance

Une annexe du père Descouvement nous fournit un éclairage intéressant sur la façon dont Thérèse appréhende la souffrance. En effet, la Carmélite fait de nombreuses allusions à la souffrance, en particulier dans les lettres qui concernent la maladie de son père. Pour elle, la souffrance a un sens, à la lumière de la Croix de Jésus, car la Croix est rédemptrice.

Un ouvrage léger – il tient dans une poche ! – et idéal, somme toute, pour nourrir notre prière personnelle où que l’on soit.

 

Les plus belles lettres de sainte Thérèse de Lisieux. © Éditions Emmanuel
Les plus belles lettres de sainte Thérèse de Lisieux. © Éditions Emmanuel
Les plus belles lettres de sainte Thérèse de Lisieux. © Éditions Emmanuel

Les plus belles lettres de sainte Thérèse de Lisieux. Introduction et notes d’Hélène Mongin. Éditions Emmanuel, 2016, 381 pages, cinq euros.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]