Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Vivre en catho en 2016 en 10 leçons au Canada. Épisode 18

© Sabine de Rozières
Partager

"La simplicité est la vertu qui me parle le plus."

Formé en mathématiques et en physique à l’Université de Montréal, Marcel a enseigné au secondaire. Guitariste à ses heures, c’est un mélomane qui « s’amuse » à mettre les psaumes en musique.

Aleteia : Pourquoi laissez-vous de la place à Dieu dans votre vie ?
Marcel : C’est un élément de mon identité et Lui enlever sa place serait contre nature. Mes ancêtres acadiens se sont installés en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Ils étaient des catholiques venus de Normandie vers 1700. Tous mes ancêtres sont enterrés sous des croix et ce sera la même chose pour moi.

Que signifie pour vous « avoir la foi » ?
C’est voir Dieu dans les événements de ma vie, dans la saga de ma famille, dans la Grande Histoire. Le télescope Hubble, pointé vers ce qui semble un vide sidéral, montre toujours ce que l’on appelle le « champ profond » : des galaxies, des amas de galaxies… L’horizon de l’univers recule à l’infini. Oui, Il est grand ! Devant la beauté (beauté est pour moi le meilleur synonyme de sainteté),  je peux chanter le « Trois fois Saint », goûter à la « Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ». Sainte-Thérèse, (la Petite), affirme : « Tu trouves en Dieu exactement ce que tu y cherches ».

Avez-vous une action quotidienne pour Dieu ?
Je médite les textes bibliques proposés dans la liturgie de chaque jour.

Qu’aimeriez-vous dire aux catholiques ?
Prions pour notre pape. Il a besoin de nous tous pour « mener la barque à bon port ». En tant que chrétiens, surtout, ne restons pas seuls !

Pour vous, qu’est-ce qui sauvera le monde ?
Faisons la volonté de Dieu et le monde sera sauvé. Je pense à cette phrase de François : « Ayons le courage d’être heureux ! ».

Quelle est votre plus grande peur ?
Que les idéaux des personnes de bonne volonté s’affadissent. Ici, une fois de plus, je rends grâce à Dieu pour notre pape, il est un phare pour notre temps.

Qu’est-ce qui vous rend heureux ?
Voir des hommes et femmes qui se relèvent de leurs épreuves et arrivent à vaincre leurs peurs. Je trouve très beau de voir tous ces gens qui avancent, relevant les défis de leurs vies.

Quelle est votre vertu préférée et pourquoi ?
La simplicité est la vertu qui me parle le plus. Éliminer peu à peu ce qui nous encombre. S’informer avec modération et tout déposer dans la prière. Sainte Thérèse d’Avila est d’un sage conseil à ce sujet quand elle dit : « Tuez toutes futilités, sinon les futilités vont vous tuer ! »

Quel est votre saint préféré et pourquoi ?
Saint Paul, grand voyageur, se fit « tout à tous ». Polyglotte, il maîtrise l’art de convaincre en référant à son vécu. Grâce à sa parfaite connaissance du judaïsme, il situe Jésus-Christ dans l’histoire du Salut Universel. Par ailleurs, il nous invite et même nous ordonne de toujours nous réjouir !

Quelle est votre prière préférée et pourquoi ?
Le Notre Père. J’ai entendu et j’adhère à cette affirmation : « On ne peut réciter un “Pater” sans qu’un changement ne se produise ! ».

Propos recueillis par Sabine de Rozières.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]