Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un ancien grand reporter américain, nouveau porte-parole du Vatican

Partager

L’Américain Greg Burke et l’Espagnole Paloma Garcia Ovejero ont été nommés à la tête du Bureau de presse du Saint-Siège.

Un homme et une femme côte à côte pour servir de trait d’union entre le Pape, le Saint-Siège et les médias du monde entier. Le pape François a accepté, ce lundi 11 juillet, la démission du père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, qui passera la main, ce 1er août, à l’ancien journaliste américain Greg Burke, devenu vice-directeur du Bureau de presse le 1er février dernier, rapporte l’Agence I.media. Ce dernier sera remplacé à son poste par la journaliste espagnole Paloma García Ovejero qui, dès le 1er août aussi, deviendra la première femme à occuper un tel poste au Vatican.

« Cela me semble naturel. Les femmes ont été les premières à annoncer la Résurrection du Christ, donc l’experte en communication de l’Église, c’est toujours la femme ! », a aussitôt réagi Paloma Garcìa Ovejero, au micro d’une poignée de journalistes dans le Bureau de presse.

Une page se tourne

Le père Federico Lombardi, 74 ans, quitte donc son poste après avoir été pendant dix ans directeur du Bureau de presse du Saint-Siège et porte-parole du Vatican. En février dernier, il avait quitté la direction générale de Radio Vatican, après 26 ans de service, dans le cadre du nouveau plan de restructuration des médias voulue par le Pape. Le Saint-Père, en juin 2015, a créé un Secrétariat pour la communication, dirigé par un « préfet », Mgr Dario Vigano, dont l’objectif est d’unifier peu à peu – dans un délai de quatre ans environ – les divers médias du Vatican (Lire à ce sujet, Les secrets de la communication du pape François).

Le père Lombardi fut aussi directeur général du Centre télévisé du Vatican (CTV) de 2001 à 2013, aujourd’hui dirigé par un laïc italien, Stefano D’Agostini, en remplacement de Mgr Viganò, au moment où ce dernier a pris la direction du nouveau Secrétariat pour l’information.

Comme souligne Radio Vatican, le voyage du Pape François en Pologne à l’occasion des JMJ devrait être sa dernière occasion de collaborer étroitement avec les journalistes qui suivent l’actualité du Pape et de l’Église.

Un ancien de Fox News au Vatican

Son successeur, Greg Burke, a été pendant de nombreuses années correspondant du magazine américain Time avant de devenir le correspondant romain de la chaîne américaine Fox News, couvrant notamment l’actualité italienne et vaticane. Dans les années 1990, il a également été collaborateur à l’agence I.media.

Nommé en 2012 au poste de conseiller en communication de la Secrétairerie d’État suite à plusieurs crises de communication au Vatican, Greg Burke avait vu son rôle redimensionné après l’annonce de la réforme des médias. Il devient ainsi le deuxième laïc de l’Opus Dei à occuper le poste de directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, après l’Espagnol Joaquin Navarro Valls.

Donner davantage de postes à responsabilité aux femmes dans l’Église

paloma-garcc3ada-ovejero
Paloma Garcìa Ovejero

À ses côtés, Greg Burke, aura la journaliste espagnole Paloma Garcìa Ovejero comme vice-directrice du Bureau de presse du Saint-Siège. Âgée de 40 ans et originaire de Madrid, celle-ci était depuis 2012, correspondante en Italie et près le Saint-Siège pour Cadena COPE, la radio des évêques espagnols, à large couverture nationale, et de nombreux autres journaux et chaînes télévisées.

Depuis le début de son pontificat, le pape François ne cesse de dire qu’il veut donner davantage de postes à responsabilité aux femmes dans l’Église, y compris au Vatican. Et dernièrement, les nominations se sont multipliées : une femme, Madame Natasa Govekar, originaire de Slovénie et spécialisée en missiologie, pour chapeauter le département théologique et pastoral du secrétariat des communications, et une autre, Barbara Jatta, pour diriger les Musées du Vatican. « Une façon d’affirmer que la pastorale n’est pas l’apanage des seuls prêtres, mais implique des pratiques et des façons d’être Église aujourd’hui », expliquait Mgr Dario Vigano, suite à la nomination de Natasa Govekar.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]