Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La photo du jour. Une sentinelle dérisoire face au chaos

©ROBERTO SCHMIDT / AFP
Un policier Bangladeshi monte la garde près d'un groupe de militants de la paix © Photo de ROBERTO SCHMIDT / AFP
Partager

Ils sont venus ensemble pour chanter et allumer des bougies dans un parc après l’attaque terroriste survenue à Dhaka le 3 juillet 2016. Les assaillants qui ont massacré 20 otages dans un restaurant étaient de jeunes adeptes d’un groupe local qui a trouvé l’extrémisme « à la mode », niant toute implication de l’État islamique. Pendant que le pays organisait des commémorations pour pleurer les victimes de l’attaque, plusieurs récits ont mis en lumière la façon dont les attaquants ont épargné la vie des musulmans présents alors qu’ils tuaient les étrangers.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]