Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconTribunes
line break icon

Le bateau britannique a repris la mer

Getty Images

Thomas Flichy de la Neuville - Publié le 24/06/16

Ce matin, le Royaume-Uni a décidé de vivre sa vie.

Tous les moyens possibles avaient été mis en œuvre : une dose subtile d’endoctrinement, une manipulation générale par l’émotion, et même un chantage sur le plan financier, comme si le fair play était soudain devenu un usage passé de mode, en vogue seulement chez les gentlemen du passé. Et pourtant, ce matin, le Royaume-Uni a décidé de vivre. Il a décidé qu’il valait la peine d’exister, que des potentielles pertes sur le plan économique étaient moins importantes que de devenir le maître de sa propre destinée, que ce pays n’était pas qu’une place financière, qu’il était aussi fait de principes spirituels.

La bataille ne fait que commencer

C’est pourquoi le bateau britannique a repris la mer, après des décennies passées à être échoué sur des rochers inhospitaliers. Les sirènes ont chanté toute la nuit afin de le faire couler mais au lever du soleil, leurs voix se sont éteintes. L’équipage doit choisir un nouveau capitaine, un vrai, un qui puisse, espérons-le, tirer des leçons des anciens référendums européens. En 2005 par exemple, les Français avaient rejeté le projet de constitution européenne à 54 %. Pourtant deux ans plus tard, le traité de Lisbonne avait permis de faire passer les éléments qui, précisément, avaient été rejetés précédemment.

C’est pourquoi la bataille ne fait que commencer. La bonne vieille bureaucratie a déjà amorcé une réaction, brandissant son arme habituelle, à savoir « l’inertie ». Afin de s’assurer une vraie victoire, il faut qu’un observatoire « public et indépendant » de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne soit mis en place. Autrement le bateau s’échouera à nouveau, et cette fois-ci il n’aura plus les capacités de se remettre à flot. « Angleterre, souviens-toi. »

Tags:
angleterreBrexitLa TribuneRoyaume-Unisortie de l'UEUnion européenne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement