Aleteia

Du petit bonheur d’être croyant…

Pierre Durieux © Cyril Maignan
Partager
Commenter

Beaucoup cherchent Dieu et aimeraient Le rencontrer. Pierre Durieux est formel : Dieu vous cherche et vous attend.

Comment répondre à l’invitation du pape François à nous porter aux périphéries pour évangéliser ? Comment présenter la foi chrétienne aux non-croyants ? Pierre Durieux, très proche collaborateur du cardinal Barbarin, avait été impressionné par le petit livre d’Allen Carr : La méthode simple pour en finir avec la cigarette (déjà 33 ans de succès chez les fumeurs repentis !). Il s’est inspiré de ce livre (qui l’a aidé à ne plus toucher une cigarette depuis 7 ans), pour nous donner une Méthode simple pour commencer à croire. Vous cherchiez une initiation à la foi, vous l’avez trouvée ! Il veut montrer ici que passer du statut de non-croyant à celui de croyant est un pur bonheur. Ce livre s’adresse aux croyants avec quelques doutes, et aux athées qui sont bienveillants et prêts à se laisser convaincre de croire.

Beaucoup cherchent Dieu et aimeraient Le rencontrer. Le pari de l’auteur, c’est que Dieu cherche à entrer en relation avec chacun de nous. « Dieu est comme un amoureux fou, qui se dévoile et se cache en attendant que sa fiancée le cherche, le désire et l’aime. » Mais pourquoi est-il est légitime de croire ? Dieu souhaite nous parler, mais dans une grande discrétion, car Il nous a crées libres.

L’auteur nous emmène en promenade entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Dieu s’est fait homme comme convenu dans l’Ancien Testament. Les prophéties et tout l’Ancien Testament annoncent Jésus. Celui-ci accomplit les Écritures comme « serviteur souffrant et roi victorieux de la mort ». Puis Pierre Durieux nous donne à voir les miracles qui étayent mystérieusement l’existence de Dieu. Les miracles des évangiles accomplis par Jésus, et les miracles plus nombreux encore qui s’accomplissent aujourd’hui !

L’acte volontaire de choisir la foi

Le premier commandement de Jésus, c’est « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta force » (Mt 22, 37). Dieu nous a aimés car Dieu est Amour. En retour, il nous a conçus pour aimer et nous aimons mal. À nous de demander à Dieu de mettre l’amour dans notre cœur.

L’auteur nous demande de poser un acte volontaire pour choisir, pour adopter la foi. Il faut comprendre par nous mêmes le bienfait de cette entrée dans la foi. Dans l’Éternité, nous regarderons Dieu, et ainsi nous serons comme lui. Mais la perspective finale n’est pas suffisante. Il faut expérimenter à notre tour la conversion qui porte tant de fruits en elle-même et rend heureux : « Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger » (Mt 11, 30).

Comment prier ?

Pierre Durieux se risque à nous donner une technique personnelle éprouvée : méditer l’Évangile du jour. Lire, relire, apprendre, comprendre la parole de Dieu chaque jour. Mais la vie de foi est aussi un acte collectif et les occasions de prier ensemble sont nombreuses : le « Notre Père »(« Faites cela en mémoire de moi ») à la messe qui se vit ensemble, quand nous nous laissons porter par la foi des uns et des autres.

Quels sont les signes que Dieu nous envoie ? Dieu veut se révéler à tous ses enfants et restera avec nous jusqu’à la fin des temps. Chaque fois que nous avons fait quelque chose de bien ou de mauvais « à l’un de ses petits qui sont ses frères, c’est à lui que nous l’avons fait » (Mt 25, 40). L’auteur de La méthode simple nous invite à laisser la foi changer notre regard sur le monde qui nous entoure. À voir et comprendre qui sont ces plus petits et où Dieu se cache afin de le trouver. N’a-t-Il pas affirmé : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera. Nous viendrons vers lui et chez lui nous ferons une demeure » (Jn 14, 22) ?

Soufflez sur les braises

L’auteur compare l’Église en France à un feu presque éteint. Mais ce feu peut repartir. La foi se répand dans le monde bien qu’elle recule en Occident. N’ayez pas peur de vous convertir pour de bon nous dit Pierre Durieux. « Le Christ ne reprend rien, Il donne tout » avait promis Benoît XVI dès le premier jour de son pontificat… alors écoutons-le !

La méthode simple pour commencer à croire : les clés du Royaume sont sous le paillasson de Pierre Durieux. Édition Artège, janvier 2016, 10,90 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]