Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 27 février |
Sant Grégoire de Narek
home iconExposition
line break icon

Les jardins d’Orient fleurissent à l’Institut du monde arabe

Angélique Provost - Publié le 11/05/16

Sans vous faire entrer dans une forêt de plantes orientales bariolées, cette exposition vous berce dans ces "jardins des sens" qui n’en omettent pas un.

On descend au métro Place Monge. Il faut longer le jardin des plantes. Il est un peu tôt, l’Institut du monde arabe n’est pas ouvert. Que faire en attendant ? Pour se rapprocher des plaisirs d’Orient, on s’accorde un thé dans le salon de faïence et de mosaïque de la grande mosquée de Paris. Thé à la menthe, bien sûr, très sucré.

10 heures, l’IMA ouvre ses portes à deux pas d’ici. Vous y êtes en quelques minutes. À l’arrivée, les quelques orangers, cyprès et oliviers disposés en extérieur vous inquiètent : rien à voir avec l’affiche flamboyante qui colore le métropolitain depuis quelques semaines. Puis le gardien vous indique que l’exposition commence à l’intérieur. Soulagement.

Havre de paix

À l’intérieur, pas de plantes, pas de rosiers damascènes, pas de jardin de Babylone. Des galeries d’explications et des tableaux magnifiques, retraçant l’histoire des jardins orientaux. Un petit panneau vous accueille :

« Cette exposition est une invitation au voyage, à la découverte, à l’émerveillement, à la contemplation de la nature et au plaisir des sens. Elle nous emmène de la péninsule ibérique au sous-continent indien, de la plus haute antiquité à nos jours. Cinq grandes sections permettent d’aborder les thèmes essentiels qui font l’originalité et la pérennité du jardin arabo-musulman : les origines, la grammaire traditionnelle, les usages, la fascination réciproque entre Orient et Occident, et le rôle des jardins dans les grandes ville d’aujourd’hui. L’eau en est le fil conducteur. Des œuvres d’art, anciennes ou modernes, illustrent le jardin oriental classique et ses diverses déclinaisons, techniques culturelles, et même spirituelles, qui dialoguent par delà les frontières et les siècles.  »

Le paradis n’est pas si loin

10 000 ans avant que vous ne lisiez ces mots, les Perses devenaient déjà les premiers dignes concurrents de Lenôtre en Orient, en cultivant les jardins suspendus. Le mot même de « paradis » nous vient en réalité du perse : le pairidaeza est un enclos de chasse, généreusement pourvu d’arbres et de fleurs. Le paradis est un jardin : fleurs et fruits vous gratifient de leurs parfums et de leurs goûts, tandis que les arbres vous rafraichissent de leurs ombrages. La nature, perdant toute hostilité, s’accorde avec son hôte avec bienfaisance. Une petite ressemblance avec le paradis terrestre que le bon Dieu offrit à nos premiers parents, non ?

Transporter dans l’architecture orientale

En déambulant dans les allées de l’exposition, vous rencontrerez, outre les tableaux et les récits, des reconstitutions multimédia des jardins rêvés de la vieille Babylone, des margelles de puits, dont les mosaïques se gardent bien de représenter un visage humain, des photographies de jardins intérieurs, avec un ensemble de lignes rigoureuses, de bruits d’eaux et d’oiseaux qui partagent un bassin de pierre ou de céramique. Des lieux que l’on trouve encore, à Damas en poussant une porte au fond d’une ruelle étroite. Ce sont les nobles ancêtres du patio et du riad marocain.

…On oublie parfois, quand on se promène dans les jardins du Trianon aux allures de Grèce antique, qu’il existe, à guère plus d’une méditerranée de nous, une civilisation qui s’est élevée sur la gloire des vainqueurs des Thermopyles.

A4_verticale
Jardins d'Orient à l'Institut du monde arabe, jusqu'au 25 septembre 2016 © IMA

Exposition « Jardins d’Orient » à l’Institut du monde arabe jusqu’au 25 septembre 2016

Du mardi au vendredi de 10h à 18h – Samedi, dimanche et jours fériés (sauf 1er mai) de 10h à 19h. Fermé le lundi.

Plein tarif : 12 euros/ Tarif réduit : 10 euros/ 6 euros

Tags:
exposition
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement