Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une ado de 15 ans après s’être confessée au Pape : « L’avoir rencontré m’a ouvert le cœur ! »

©OSSERVATORE ROMANO / AFP
This handout picture released by the Vatican press office shows Pope Francis confessing a young faithful during the Youth Jubilee on April 13, 2016 at St Peter's square in Vatican. / AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO / - / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Partager

François a offert une autre de ses surprises en s’asseyant au milieu des 150 prêtres mobilisés sur la place Saint-Pierre pour entendre les confessions des adolescents venus pour leur jubilé.

Le Pape assis sur une simple chaise en plastique comme les 150 prêtres dépêchés sur la place Saint-Pierre pour confesser une quinzaine de jeunes de 13 à 16 ans venus participer au Jubilé des adolescents, du 23 au 25 avril, sous le thème: « Grandir en étant miséricordieux comme le Père » .

Trois journées intenses de confessions, de pèlerinage à la Porte sainte de Saint-Pierre, mais aussi temps de fête, de partage, et de témoignages, pour les quelques 70 000 ados du monde entier venus vivre « un temps de grâce, de paix, de conversion et de joie » à Rome, comme tout chrétien, proche ou lointain, en cette année jubilaire. Ce temps précieux « vous concerne vous aussi, chers jeunes garçons et filles, et je m’adresse à vous pour vous inviter à y prendre part, à en devenir les acteurs, vous découvrant enfants de Dieu… Le Jubilé est la fête à laquelle Jésus invite vraiment chacun, sans distinctions et sans exclure personne », leur a dit le Pape dans son message d’invitation, début janvier.

Samedi, à la première heure, François avait posté sur son compte Twitter :

« Prêtre parmi les prêtres »

Selon le programme du week-end, ces ados savaient qu’une grande messe avec le Saint-Père était prévue ce dimanche, mais ignoraient qu’il se serait glissé aussi parmi les confesseurs. « Prêtre parmi les prêtres », le premier rôle d’un Pape comme il tient à le rappeler ponctuellement. François est arrivé sur la place saint-Pierre à 11 h 30, accueilli par les hurlements d’adolescents stupéfaits. Mais lui, vêtu d’une soutane blanche et d’une simple étole violette, s’est tourné vers eux et après un bref « Ciao les enfants ! » , a pris place sur sa chaise qu’il n’a plus quittée jusqu’à 12 h 45.

« Avoir rencontré le Pape m’a ouvert le cœur », a déclaré une jeune Italienne de 15 ans, Letizia, après s’être confessée à François. La jeune fille est encore toute émue, rapporte un média italien. « Quand le Saint-Père m’a vu pleurer il m’a dit : “Je ne veux pas te voir triste, le visage d’une jeune de ton âge doit avoir le sourire” », a-t-elle ajouté. Marco, un autre ado de 16 ans, croyait au début qu’on lui faisait une blague puis s’est retrouvé face au Saint-Père et a réalisé que l’expérience qu’il allait vivre laisserait en lui « une marque inoubliable ».

Soirée musique et message du Pape

 Samedi soir, les jeunes étaient attendus au stade olympique de Rome pour une grande fête de la musique et entendre des témoignages. Fil conducteur de la fête : « Les rêves et les espoirs des jeunes ».

Dans un message vidéo, visionnée en ouverture de la soirée, le Pape a regretté de n’avoir pu être parmi eux physiquement, mais tenait à leur rappeler le sens de ce week-end à Rome : « N’oubliez pas que la Porte sainte (franchie par les jeunes le matin même) revient à rencontrer le Christ, qui nous introduit à l’amour du Père et nous demande de devenir miséricordieux comme Lui ». Mais « être miséricordieux » c’est « être capable de pardon », une vertu « pas facile » à tenir, a convenu le Pape, face à « certaines offenses ou torts subis, en famille, à l’école, à la paroisse, dans le sport ou autres loisirs ». Or, leur a-t-il rappelé, « la rancœur ou le désir de vengeance » ne sert à rien : « C’est comme un ver à bois qui mange notre âme et nous empêche d’être heureux », alors « pardonnons ! Pardonnons le tort reçu et nous comprendrons mieux l’enseignement de Jésus à être ses disciples et témoins de miséricorde ».

Et pour tous ces enfants, une petite métaphore bien parlante : « Jeunes gens, que de fois il m’arrive de devoir téléphoner à des amis, mais de ne pouvoir entrer en contact avec eux parce qu’il n’y a pas de réseau. Je suis sûr que cela vous arrive à vous aussi, que votre portable ne capte pas toujours… Eh bien souvenez-vous, sans Jésus dans votre vie c’est comme avoir un téléphone portable qui ne capte pas ! On ne peut plus parler et on se replie sur soi-même. Alors tâchons de nous mettre là où il y a du réseau ! La famille, la paroisse, l’école, car dans ce monde nous aurons toujours quelque chose à dire de bien et de vrai ».

Et un gâteau pour la Saint Georges

Mais samedi était aussi la saint Georges, saint patron du Pape, au siècle Jorge Mario Bergoglio. Ainsi, pour la petite anecdote, avant les confessions, François a reçu des cuisines de Sainte-Marthe, son lieu de résidence, un énorme gâteau aux noisettes et pistaches, recouvert d’une image du saint martyr dans ses habits de chevalier en train de terrasser le dragon, symbole du triomphe de la foi intrépide contre la force du Mal.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]