Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Donner son sang : un geste de miséricorde

Partager

Rosso Arte, "art rouge" en français, un nom très poétique donné à l’initiative romaine pour soutenir les dons de sang à l’hôpital.

Trois institutions ont trouvé la parade pour allier vertu et culture. En effet, ce mardi 5 avril 2016, l’Association de Volontaires « in Punta di Piedi », les Musées du Vatican, l’hôpital et la chapelle de Tor Vergata se sont associés pour lancer cet appel.

Suite aux attentats parisiens de novembre dernier, nous avons pu davantage nous rendre compte de l’importance des dons de sang dans le bon fonctionnement des soins hospitaliers. Une grande mobilisation avait fait suite à la requête des services de santé. Partager ses globules blancs et rouges avait alors donné un autre sens à la solidarité nationale.

Visite des musées du Vatican en échange de donner son sang

C’est dans cet esprit que l’événement a été créé, notamment pour faire preuve de « gratitude vis-à-vis de ceux qui donnent régulièrement anonymement leur sang, un acte responsable et exprimant un profond sens civique et solidaire » ; ainsi, il sera offert à tous ceux qui se présenteront au Centre de transfusion, un bon d’accès personnalisé pour visiter les Musées du Vatican sans faire la queue et à un tarif de 4 euros, au lieu du prix normal de 16 euros par billet (soit 12 euros le prix du sang). Les bons seront à utiliser avant le 31 décembre 2016.

Le projet sera présenté le 7 avril au Vatican, par le directeur des Musées du Vatican Antonio Paolucci et le directeur du département des transfusions sanguines de l’hôpital de Tor Vergata, Gaspare Adorno. Ils prévoient d’ailleurs d’accorder une première visite des lieux à un groupe de donateurs après la conférence. Ce sera l’opportunité pour eux de découvrir ou de revoir les œuvres de la chapelle Sixtine, de la chambre d’Héliodore décorée par Raphaël ou encore celles des musées grégorien égyptien, étrusque et profane.

Un acte de miséricorde

Le 20 février dernier, un jubilé fut consacré aux donneurs sur la place Saint-Pierre. À cette occasion, le pape François avait salué « le signe d’un zèle, d’une fantaisie dans la charité qui vient d’un cœur battant, le moteur d’un amour pour l’homme en difficulté. » L’actuelle Année sainte est l’occasion de diversifier nos actes de miséricorde, d’approfondir notre expérience de la compassion et de changer nos habitudes. Et pourquoi pas sauver des vies.

Renforcement de l’engagement en Inde

En février dernier, le père Tomi Thomas, directeur général de la Catholic Health Association of India, observait qu’en 2016 « se renforce l’engagement relatif au ministère de guérison exercé par l’Église catholique au travers de ses structures et de son personnel dans une optique de compassion ». C’est dans cette intention que son association organise des sessions de don du sang dans différents États de l’Union indienne. Les donateurs bénéficient alors d’un contrôle général de santé, de plusieurs tests et d’un kit d’informations sur la nutrition et l’hygiène. Le père indien s’est félicité de l’action du réseau sanitaire catholique, particulièrement à l’encontre des plus défavorisés qui ne peuvent se permettre des soins médicaux coûteux.

Espérons que ces initiatives inspirent d’autres pays.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.