Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La Fiat 500L utilisée par le pape François à New York adjugée 300 000 dollars

© CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
JOINT BASE ANDREWS, MD - SEPTEMBER 22: Pope Francis waves from the back of his Fiat after arriving from Cuba September 22, 2015 at Joint Base Andrews, Maryland. Francis will be visiting Washington, New York City and Philadelphia during his first trip to the United States as pope. Chip Somodevilla/Getty Images/AFP
Partager

Deux mois après les enchères de Philadelphie, la deuxième Fiat 500L a été vendue quatre fois plus chère que la première à un multimillionnaire.

Si la première a été vendue fin janvier, à Philadelphie, pour 82 000 dollars – un peu moins de 76 000 euros – la deuxième s’est envolée, à New York, pour 300 000 dollars – environ 260 000 euros – soit plus de douze fois son prix de base (22 000 euros) et quatre fois plus que sa petite sœur, fin janvier. Les deux Fiat 500L étaient les deux voitures mises à la disposition du Souverain Pontife lors de sa visite aux États-Unis, en septembre dernier. La première a été vendue à un couple de vendeurs automobiles, la deuxième a été acquise par un homme d’affaires multimillionnaire, Miles Nadal, qui possède déjà plus de 130 voitures et motos.

L’argent récolté, précise l’archidiocèse New York, sera partagé entre les écoles catholiques de New York, les organisations caritatives catholiques locales et deux associations catholiques internationales, Catholic Relief Services et Catholic Near East Welfare Association.

Avec sa petite Fiat noire, le Pape avait circulé « un peu partout » à New York, souligne le porte-parole de l’archevêché, Joseph Zwilling, sauf quand il utilisait sa papamobile. Selon le site Charitybuzz, qui l’a mise aux enchères le 17 mars, la voiture est quasiment neuve, avec un toit vitré qui a permis au Saint-Père d’ « être plus en contact avec les fidèles ». En boudant les limousines qui forment d’habitude les convois officiels américains, pour un produit purement italien, François avait fait sensation. Venu de Cuba, il foulait pour la première fois le sol américain, après un dégel diplomatique historique entre La Havane et Washington pour lequel il s’était personnellement impliqué.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]