Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une jeune Américaine de 5 ans souhaite rencontrer le Pape avant de perdre la vue

Lizzy Myers © Roma Today
Lizzy Myers © Roma Today
Partager

Le Saint-Père la recevra au Vatican ce mercredi 30 mars.

Le pape François est l’une des toutes dernières personnes qu’elle souhaite voir avant de perdre totalement la vue. Cette fillette américaine de 5 ans à peine révolus mène, depuis la naissance, un vain combat contre une maladie génétique extrêmement rare, le syndrome d’Usher, la condamnant à une inéluctable cécité. Et pourtant, avant que ses yeux ne se voilent irrémédiablement, le pape François la recevra au Vatican le 30 mars prochain pour l’étreindre, lui offrir une caresse paternelle et l’encourager.

La petite Elisabeth Myers, Lizzy pour les intimes, est née et vit dans l’Ohio avec sa sœur, âgée de 3 ans, et ses parents d’origine italienne. Alors que la vue de Lizzy se dégrade irrémédiablement, sa famille prend la décision de lui offrir cette entrevue unique avec le pape François au Vatican, un souhait que la fillette avait formulé si souvent !

Le 29 mars prochain, jour de l’arrivée de la petite Lizzy à Rome par un vol mis gratuitement à la disposition de la famille par une compagnie aérienne turque, son rêve deviendra réalité. Dans la capitale italienne, toute la famille sera prise en charge par des bénévoles de l’Unitalsi, une association catholique d’aide aux pèlerins et aux malades, véritable cheville ouvrière de ce beau projet.

Les autorités du Vatican ont indiqué que « le Saint-Père sera heureux de rencontrer la petite Lizzy à la fin de l’audience du mercredi 30 mars », un privilège que le strict cérémonial pontifical réserve en général uniquement aux personnalités. Pour Lizzy, le pape François ne se laissera pas « conditionner » par le protocole et ira à sa rencontre pour la bénir. Il n’est pas exclu d’ailleurs qu’il l’invite, en compagnie de sa famille, chez lui, à la résidence Sainte-Marthe.

Mais pourquoi donc une fillette d’une lointaine banlieue américaine veut-elle que l’une des dernières images capturées par ses yeux malades soit celle du Pape argentin ? Ce qui frappa Lizzy, révèlent ses proches, fut la sincérité et le côté paternel du dialogue du pape Bergoglio avec les petits et les jeunes.

Un sondage, réalisé auprès de 150 jeunes de 19 à 21 ans et de 27 à 29 ans, montre notamment que le pape François est « dans l’absolu la personne la plus en accord avec les jeunes générations, au-delà des orientations religieuses et politiques ».

Un leader qui, non content de guider et de relancer l’Église catholique, a également révolutionné le langage et la manière de dialoguer avec les jeunes, lesquels, souligne ce sondage, « en apprécient le style, le refus de certains privilèges, les mots de miséricorde, sa proximité des gens, l’attention envers les pauvres, les malades et tous ceux qui souffrent », comme la petite Lizzy précisément qui quittera son Ohio natal pour s’envoler vers le Vatican. Avant que l’obscurité ne voile définitivement ses yeux d’enfant.

Tags:
maladie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]