Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

À Romans-sur-Isère, le Vendredi Saint est synonyme de « Grand Voyage »

Benjamin Coste - Publié le 25/03/16

Depuis 500 ans, un pèlerinage semi-nocturne se déroule chaque Vendredi Saint dans les rues de cette belle ville de la Drôme. Une démarche populaire mêlant culture, tradition locale et foi.

5 heures dans les rues désertes de Romans-sur-Isère, commune drômoise de 35 000 habitants. Des silhouettes traversent l’obscurité et se rassemblent sous les flambeaux autour de Mgr Pierre-Yves Michel, évêque du diocèse de Valence, et du père Damien de Villepoix, curé de la paroisse Sainte-Claire en Dauphiné. Comme chaque Vendredi Saint, les chrétiens de Romans et de ses environs s’apprêtent à réaliser, au cœur du triduum pascal, leur « Grand Voyage ». Le « Grand Voyage » ? Le nom qu’ici porte un chemin de croix rare, initié il y a 500 ans tout rond par un certain Romanet Boffin, marchand de la ville aussi pieux que riche. A l’époque, partir en pèlerinage en Terre Sainte est devenu particulièrement périlleux depuis que Jérusalem est aux mains des Turcs. La topographie de Romans présentant des similitudes avec celle de la ville sainte, il imagine une alternative sur les bords de l’Isère.

Unique en France et l’un des plus anciens d’Europe, ce chemin de croix composé de quarante stations a la particularité de se situer en milieu urbain. Depuis 500 ans, il attire des centaines de personnes, dans cette marche au cœur de la ville et de la nuit mêlant à la fois culture, tradition locale et foi.

DSC_2198

Ce matin, anniversaire oblige, ils sont plus nombreux qu’à l’accoutumée à avoir fait sonner leurs réveils aux aurores. Au moins 600 personnes, marchent dans le silence, méditant la passion du Christ, de station en station. Les vieux Romanais côtoient des collégiens et de jeunes familles, parfois avec poussettes. En signe de pénitence, une femme réalise le parcours pieds nus. Dans les ruelles du centre-ancien, on n’entend que le bruit des chaussures frapper le pavé. Le père de Villepoix l’avait précisé en préambule : « Demeurons dans le silence et la prière afin de ne pas faire de ce chemin de croix une simple randonnée ».

Prier avec les pieds

Les stations du « Grand Voyage » sont hétéroclites : « d’un simple bas-relief à la chapelle néo-classique, en passant par de petits oratoires de dimensions et d’époques variables, isolés ou adossés à une construction », expliquent les services de la municipalité romanaise. Consciente de la valeur de ce patrimoine et de l’intérêt touristique qu’il présente, celle-ci a lancé  HYPERLINK une grande campagne de restauration du calvaire des Récollets où s’achève le « Grand Voyage ».

Habitant Romans depuis trois ans, Thibault pérégrine ce matin avec son fils Baptiste, bientôt 11 ans. « Dès notre arrivée dans la Drôme, j’ai souhaité vivre cette tradition afin d’entrer en résonnance avec cette ville à l’histoire très riche », explique le trentenaire, originaire de Paris. « Pour moi qui aime tout particulièrement prier avec les pieds, c’est également une façon très concrète d’entrer dans cette journée du Vendredi Saint. »

DSC_2181

Le diocèse de Valence est d’ailleurs jumelé avec l’éparchie catholique arménienne d’Alep (Syrie) dont est majoritairement originaire la forte communauté arménienne vivant à Valence et Romans. C’est à ce titre que Mgr Pierre-Yves Michel a souhaité clore ce « Grand Voyage » en priant pour les chrétiens d’Orient, « eux pour qui chaque jour est un Vendredi Saint ».

Tags:
chemin de croixPâques
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement