Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Nullité de mariage : le pape François insiste sur l’importance des nouvelles normes

© mangostock/ Shutterstock
Partager

Devant les participants à un cours de formation du Tribunal de la Rote romaine, le Saint-Père insiste sur l’esprit de « justice et charité » qui doit accompagner les nouvelles normes et donne en exemple les couples fidèles

À moins d’un mois du second volet du synode des évêques sur la famille, le pape François avait décidé, en août 2015, d’aller plus loin dans ses réformes en « allégeant » les procédures de reconnaissance de nullité ou invalidité des liens contractés lors d’un mariage sacramentel. Aujourd’hui il revient sur le sens de la réforme et dit toute son « admiration » pour ceux qui restent fidèles à ces liens.

Pour une vérification rapide

Dans un discours à l’occasion d’un cours de formation organisé la semaine dernière par le Tribunal du Siège apostolique romain (la Rote romaine), le pape a insisté, le 12 mars dernier, sur « l’importance » de cette réforme, rappelant qu’elle était « une réponse aux fortes attentes » issues des deux derniers synodes pour « rendre plus souples et plus efficaces » la procédure. Il est même impératif, a-t-il ajouté, que tous ceux qui travaillent dans les tribunaux ecclésiastiques « comprennent et approfondissent » les mérites et l’esprit de telle procédure, au regard de tant de fidèles qui souffrent de voir leur mariage se conclure et sont « oppressés » par le doute de savoir si celui-ci était « valide » ou non.

Par souci de « justice et charité »

Suivre cette réforme est une question de « justice et de charité », a-t-il dit,  à rendre aux familles et aux personnes « particulièrement blessées » qui doivent pouvoir voir en  l’Église « une mère » et le reflet du « visage de Dieu, fidèle à son amour, miséricordieux et toujours capable de redonner force et espoir ». Pour le pape, les personnes « séparées » et qui « vivent une nouvelle union » doivent être au centre de toutes les préoccupations.  Ces nouvelles dispositions marquent l’aboutissement d’un long travail de réflexion ouvert il y a un an par la Commission d’étude sur la réforme des procès matrimoniaux canoniques nommée spécialement par le Saint-Père et conduite par le doyen de la Rote romaine, Mgr Pio Vito Pinto. Son mandat est rempli : la procédure est  » assouplie » sans toucher au principe d’indissolubilité du mariage (cf. Aleteia).

Le drame des couples en difficulté n’est pas un poids mais représente pour l’Église une opportunité, expliquait Mgr Pinto à l’occasion de l’entrée en vigueur des deux  » motu proprio » Mitis Iudex Dominus Iesus et Mitis et Misericors Iesus d’aoout 2015.  Il pousse « nombreux de ces blessés à devenir, une fois réconciliés et soignés, de vrais missionnaires de la beauté du sacrement conjugal et de la famille chrétienne ».

Les couples fidèles donnés en exemple

Mais si le pape a insisté sur la nécessité de prendre soin des fidèles « en souffrance », il a également invité à regarder « avec admiration » tous ceux qui, « malgré des conditions difficiles », restent fidèles aux liens du mariage sacramentel. Tant de femmes et d’hommes supportent « de lourdes situations  » pour « ne pas détruire la famille », pour « être fidèles dans la santé et dans la maladie, dans les difficultés et dans la vie paisible ». Ces témoins de « la fidélité matrimoniale », a-t-il insisté, « doivent être encouragés et cités comme des exemples à imiter ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]