Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

« En Orient comme en Europe, c’est la Vierge Marie qui nous sauvera »

Le père Najeeb © Nano Production
Partager

Le père Najeeb Michaeel, dominicain irakien réfugié à Erbil, était l'invité d'honneur d'une conférence en soutien aux chrétiens d'Orient le 2 février dernier. Nous l'avons rencontré.

Aleteia : Quel est le sentiment religieux des réfugiés à Erbil ?
Père Najeeb Michaeel : Je pense qu’il y a un an encore, nous ne tenions pas le même discours qu’aujourd’hui. Nous étions très optimistes et espérions rentrer chez nous, dès que Mossoul et Ninive seraient libérées. Malheureusement, les gens deviennent de plus en plus réalistes, car nous ne voyons pas arriver la libération. Sinjar est libérée depuis déjà six ou sept mois mais nous ne pouvons toujours pas y retourner, et ce sera la même chose pour la plaine de Ninive et Mossoul. Il y a une perte de confiance entre les personnes, les religions, les races.

Cependant, les chrétiens n’ont pas perdu leur foi qui reste, à mon sens, très ancrée. Ils sont attachés à leur terre et, même s’ils sont en train de la quitter, beaucoup disent que ce n’est que temporaire et qu’ils rentreront un jour chez eux. Même si seulement très peu y retourneront, le bon grain ne meurt jamais et restera en Mésopotamie. La foi ce n’est pas mon affaire mais celle de l’Esprit Saint. Dieu nous a donné la grâce de la foi, je dois donc faire en sorte de la cultiver, mais le propriétaire en est Dieu.

Les chrétiens réfugiés voient-ils en leur malheur la croix et un martyre salutaire ?
Dieu a certainement des plans salutaires pour tous les êtres humains, qu’ils soient chrétiens, juifs, musulmans et même athées. À titre personnel, je vois la Croix plantée en terre sur le Golgotha, dans cette réalité sauvage mais aussi élevée vers le Ciel car nous recevons notre force de Dieu. Mais en même temps, les deux bras de la Croix font que l’on doit aller dans les quatre coins du monde pour embrasser l’humanité et porter la Bonne Nouvelle, l’Amour du Christ, l’amour de la Résurrection. J’ai des amis musulmans qui commencent à quitter l’islam car ils réalisent que l’on ne peut pas vivre dans la violence. Il y a de nombreux musulmans qui sont des personnes profondément bonnes et qui se rendent compte que c’est ensemble que nous pourrons vaincre le terrorisme et l’obscurantisme qui laissent les croyants emprisonnés dans des textes très anciens qui ne peuvent plus être appliqués dans notre contexte moderne.

Arrivez-vous à célébrer la messe, avez vous assez d’hosties ?
Bien sûr ! Nous avons du pain, du raisin, il y a tout. Nous n’avons aucun problème sur ce point. Beaucoup de personnes, dans les moments difficiles, s’accrochent énormément à la foi. Dans les deux camps, Al Amal (« l’Espoir ») et Al Karma (« la Vigne »), il n’y a même pas assez de place pour s’assoir à la messe. Toutes les églises à Erbil sont remplies de croyants qui viennent communier et prier. Dans ces deux centres, chaque jour et sans rien demander aux habitants, il y a à 22 h la récitation du chapelet. Les fidèles prient et chantent pour la Vierge Marie et ensuite vont dormir. Je crois que, et ceci est également valable pour l’Europe, c’est la Vierge Marie qui nous sauvera. Il faut la supplier, prier le chapelet, affirmer que nous sommes chrétiens, que nous croyons en un Dieu Amour, et ne pas en avoir honte. Les terroristes n’ont pas honte de tuer les gens, alors pourquoi aurions nous honte de prier pour eux et de les aimer ?

Propos recueillis par Aliénor Gamerdinger

Retrouvez le témoignage du père Najeeb Michaeel ici

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]